RMC Sport

France-Galles: Dupuy regrette le "craquage mental" de Vahaamahina

Exclu pour un geste incompréhensible lors de la deuxième période, Sébastien Vahaamahina a laissé le XV de France céder, à 14 contre 15, face au pays de Galles (20-19) ce dimanche, en quart de finale de Coupe du monde. Une faille mentale pour Julien Dupuy, consultant pour RMC Sport. Denis Charvet est encore plus sévère.

Mais que s'est-il passé durant cette fraction de seconde, en plein quart de finale de Coupe du monde et alors que son équipe réalisait un match très abouti, pour que Sébastien Vahaamahina craque? A la 49e minute, le deuxième ligne a asséné un coup de coude logiquement sanctionné d'un carton rouge. Sans lui, en infériorité numérique, le XV de France s'est finalement incliné (20-19) face au pays de Galles, alors qu'ils menaient 19-10 à la pause.

"Une faute qui n'avait pas lieu d'être"

"C'est vraiment dommageable parce que jusqu'à ce carton rouge, jusqu'à quatre minutes de la fin, c'était un match abouti, peut-être le meilleur match des Bleus sur cette Coupe du monde, estime notre consultant Julien Dupuy. Ils ont été bons partout, ils ont produit un beau rugby. Et après, un joueur a craqué mentalement, avec une faute qui n'avait pas lieu d'être à cinq mètres de la ligne des Gallois. Tout part en fumée."

A chaud et encore dans l'émotion, Denis Charvet est encore plus sévère. "Il n'y a pas que ça, il y a les trois points qu'on ne prend pas... mais excusez-moi, c'est impardonnable ce qu'a fait Sébastien Vahaamahina. Je n'ai rien contre le gamin mais c'est gravissime, résume en sortie de match notre membre de la Dream Team RMC Sport. Ce n'est pas possible, au plus haut niveau, de faire des gestes comme ça. Moi je suis écoeuré! La France devait gagner aujourd'hui et il punit trois mois de labeur avec un match plein et formidable des Français."

"Il y avait peut-être un gros coup à jouer en demi-finale"

Quelques minutes plus tard, la déception n'était pas retombée. "Tout était bon, tous les feux étaient au vert et malheureusement, il y a une faute inacceptable d'un joueur, dans un temps fort pour aller encore scorer. C'est dramatique, estime Denis Charvet. J'ai un sentiment d'écoeurement, un goût d'inachevé et une frustration énorme, parce qu'il y avait peut-être un gros coup à jouer en demi-finale. On a vu une équipe brillante ce soir et au bout du compte, on se pénalise nous-mêmes."

"Elle n'était pas favorite mais on sait que l'équipe de France fait toujours un gros match par Coupe du monde, un match surprise. Là, on avait l'impression que c'était celui-là, sans qu'ils n'aient à forcer leur talent ou leur jeu, confirme Julien Dupuy. Ils ont bien joué. J'ai trouvé les Gallois apathique, pas dedans, avec peut-être un manque d'humilité. C'est dommage. On commençait à aimer ces joueurs et cette équipe. Perdre de cette manière, c'est dommage."

A.Bo