RMC Sport

Lombard : "On ne peut pas sanctionner Bézy tout de suite"

-

- - -

Même si le score est moins flatteur qu’on pouvait s’y attendre, l’équipe de France s’est imposée face à l’Italie ce samedi (23-21), pour son entrée en lice dans le tournoi des VI Nations. Membre de la Dream Team RMC Sport, Thomas Lombard retient le souffle nouveau de cette équipe version Guy Novès et réclame de l’indulgence envers Sébastien Bézy.

« Je retiens que cette victoire étriquée ne restera pas dans les annales mais on dit que la première fois est la plus difficile. Il fallait rentrer dans ce Tournoi. On sait que l’Italie nous pose toujours des problèmes même si, moi le premier, je voyais quand même un succès plus facile. Je retiens le caractère que cette équipe de France a montré. Parce que menée, elle aurait pu s’affoler. Je retiens aussi la première mi-temps avec des choses assez abouties et trois essais inscrits.

« Le XV de France en avait besoin »

Après, il y a des choses à retravailler sur la circulation des joueurs. Tout n’est pas parfait mais il y au moins une entrée marquée par une victoire et le XV de France en avait grandement besoin. Et on a trouvé, avec Vakatawa et Bonneval, des joueurs qui ont peut-être amené un souffle nouveau. C’est une équipe qui démarre avec un nouveau projet de jeu, il y avait beaucoup de pression. Et on attendait beaucoup parce que c’était Guy Novès, avec son histoire avec le Stade Toulousain.

On ne peut pas dire qu’on ait dominé outrageusement les Italiens. On a plutôt fait jeu égal. On a par moments manqué de puissance et c’est vrai que la sortie de Picamoles ne nous a pas beaucoup aidés. On a un peu été dans un registre unique, en essayant de déborder cette équipe d’Italie, quoi était plutôt présente en défense. On n’a pas eu beaucoup de réussite au pied en première mi-temps, ce qui ne nous a pas permis de nous détacher.

« Je préfère retenir la manière avec laquelle Plisson prend les pénalités »

Les ratés de Bézy ? Je préfère retenir la manière avec laquelle Jules Plisson prend les pénalités, notamment celle qui nous redonne l’avantage. Ce n’est pas le meilleur match qu’il ait fait du point de vue de l’attaque mais quand il a été sollicité pour le pied, il a répondu présent. C’est ce qu’on demande à une équipe : des joueurs solidaires et des solutions de sortie. Il ne faut pas en demander trop à Sébastien Bézy non plus : il débute en équipe de France et a beaucoup de talent mais c’était beaucoup de responsabilités. On ne peut pas le sanctionner tout de suite. »