RMC Sport

Pro D2: Radosavljevic licencié pour faute grave après ses propos racistes

Selon les informations de La Provence, le club de Pro D2, Provence Rugby, s'est séparé de Ludovic Radosavljevic, suspendu 26 semaines pour des propos racistes qu'il avait reconnus.

C’est la fin de l'histoire pour le joueur et son club. L'épilogue pour le demi de mêlée de Provence Rugby, Ludovic Radosavljevic, suspendu 26 semaines par la Ligue nationale de rugby (LNR) suite à des propos racistes tenus à l’encontre d’un joueur de Nevers, à l’occasion d’un match de Pro D2.

La direction du club, anticipant les retombées médiatiques, avait souhaité prendre les devants au lendemain de l’incident, promettant de rencontrer le joueur et d’appliquer des sanctions "à la hauteur de la gravité des faits." Ces sanctions, on les connaît désormais.

Discussions très avancées avec un All Black Maori

Provence Rugby s’est tout simplement séparé de son joueur, nous apprend La Provence dans son édition du jour. Début octobre, Ludovic Radosavljevic a été reçu par la direction du club et son président, Denis Philipon, qui lui ont signifié son licenciement pour faute grave, à un an de la fin de son contrat.

Une issue logique et attendue tant l’image du club était en jeu dans cette affaire. Radosavljevic n’en a pas pour autant fini avec le rugby puisque, selon La Provence, il envisagerait de se lancer dans le rugby à XIII. Quant à son ancien club, il s’est tourné vers l’étranger et la Nouvelle-Zélande pour pallier ce licenciement.

La Provence indique en effet que le club de rugby aurait jeté son dévolu sur le joueur des Auckland Blues, Jonathan Ruru, pour renforcer le poste de demi de mêlée. Les discussions avec l’international des All Black Maori seraient très proches d’aboutir.

QM