RMC Sport

Insulte raciste en Pro D2: la commission de discipline saisie

Pro D2 (illustration)

Pro D2 (illustration) - ICON SPORT

Après l'insulte raciste de Ludovic Radosavljevic (Provence Rugby) contre Christian Ambadiang (Nevers) en Pro D2 vendredi dernier, la FFR et la LNR ont saisi la commission de discipline.

La Fédération française de rugby (FFR) et la Ligue nationale (LNR) ont annoncé ce lundi soir avoir saisi la commission de discipline de la LNR, après l'insulte à caractère raciste dont a été victime un joueur de Pro D2 vendredi.

"Cette saisine commune exceptionnelle, de la part de deux instances engagées dans la promotion de la diversité, porte sur les propos inacceptables tenus par le joueur de Provence Rugby Ludovic Radosavljevic à l'encontre du joueur de USON Nevers Christian Ambadiang lors du match", ont expliqué les deux instances dans un communiqué commun.

L'ailier camerounais de Nevers Christian Ambadiang, 22 ans, avait dénoncé sur son compte Instagram l'incident survenu lors du succès 26-23 de Provence Rugby devant son équipe, pour le compte de la 2e journée.

Il avait accusé un joueur adverse, sans le nommer, de lui avoir lancé: "Je vais te brûler, mangeur de bananes", avant de venir s'excuser plus tard, affirmant que ses propos avaient été tenus "dans le feu de l'action".

Radosavljevic: "La plus grosse erreur de ma vie"

Le joueur en question, le demi de mêlée Ludovic Radosavljevic (32 ans), s'est excusé publiquement sur son compte Instagram lundi. "Je prends conscience que ce qu'il s'est passé représente aujourd'hui la plus grosse erreur de ma vie et je demande pardon à Christian Ambadiang, à son club, à ma famille, à mes coéquipiers, à mon staff, mes dirigeants, aux licenciés du club, aux bénévoles, à tous nos supporters et aux partenaires du club", a-t-il écrit.

Les dirigeants de Provence Rugby avaient, pour leur part, présenté des excuses samedi tout en assurant qu'ils allaient convoquer le joueur concerné et "mettre en place des sanctions à la hauteur de la gravité des faits".

La FFR et la LNR ont salué "l'attitude exemplaire des deux clubs qui ont engagé un dialogue rapide et responsable avec les différentes parties prenantes". La commission de discipline doit se prononcer dans les prochains jours pour prendre de très probables sanctions.

LP avec AFP