RMC Sport

Rugby Championship: les All Blacks écrasent l'Argentine

La Nouvelle-Zélande n'a pas fait de quartier face à l'Argentine lors de la troisième journée du Rugby Championship dimanche à Gold Coast, sur la côte est australienne, surclassant les Pumas (39-0).

Avec cette troisième victoire bonifiée, les All Blacks confortent leur première place avec 15 points et six longueurs d'avance sur les champions du monde sud-africains, qui affrontent l'Australie (12h05). Vainqueurs surprises en novembre dernier face aux All Blacks (25-15) à Perth, les Argentins n'ont pas su rééditer cette performance, après une tournée européenne épuisante, deux matches en Afrique du Sud et deux semaines de quarantaine en Australie.

Le match a rapidement pris la tournure de la dernière rencontre entre les deux équipes, qui s'était terminée par un cinglant 39-0 pour les tenants du titre. Inexorablement, la pression s'est accentuée, malgré une défense courageuse de l'Argentine emmenée par son capitaine Julian Montoya, efficace au plaquage.

Acculés dans leurs 30 mètres par des Néo-Zélandais ultra-dominateurs qui ont pris le temps de construire leur victoire, les hommes de Mario Ledesma n'ont pas existé offensivement, incapables de jouer dans le camp adverse. Si la digue a cédé dès la 10e minute, avec un premier essai de Rieko Ioane, ils ont ensuite contenu un temps les offensives des champions du monde avant que tout ne s'accélère en fin de première période.

Un record pour Sanchez

L’ouvreur Beauden Barrett a inscrit une pénalité (34e), avant que l'arrière Sevu Reece ne double la mise après un travail au près des avants (37e). En supériorité numérique à la suite du carton jaune de Pablo Matera pour un plaquage sans ballon (40+3e), les coéquipiers du capitaine Brodie Retallick ont enfoncé le clou dans la foulée, grâce à Dalton Papalii (40+4e).

Au retour des vestiaires, le quatrième essai a été marqué après un magnifique slalom de Beauden Barrett dans la défense argentine par Luke Jacobson (47e), qui s'est ensuite offert un doublé (70e). Les Argentins avaient à nouveau été réduits à 14 quelques minutes plus tôt après le carton jaune du vétéran de 37 ans, de Mont-de-Marsan, Carlos Muzzio (67e).

L'ouvreur du Stade Français, Nicolas Sanchez, devenu dimanche le joueur argentin le plus capé de l'histoire avec 90 sélections, a manqué la seule occasion d'ouvrir le compteur points des Pumas, en ratant une pénalité difficile à 50 m (24e). Les deux équipes se retrouveront samedi prochain à Brisbane (12h05) pour la quatrième journée de ce Rugby Championship.

Mathieu Idiart avec AFP Journaliste RMC Sport