RMC Sport

Rugby: la tournée d’automne remplacée par des matchs entre nations européennes?

A l’image des autres disciplines sportives, le rugby doit repenser son calendrier face à la pandémie du coronavirus. Si la perspective paraît lointaine, la tournée de novembre pourrait elle aussi être touchée par cette crise sanitaire. Des rencontres entre nations européennes pourraient remplacer les affrontements prévus avec des représentants de l’hémisphère Sud.

Un calendrier chamboulé et innovant? On ne parle pas là du projet, notamment porté par Bernard Laporte, d’une Coupe du monde des clubs, mais des conséquences plus immédiates sur l’organisation du rugby mondial de la pandémie du coronavirus. La fin du Tournoi des VI Nations 2020 escamotée et la tournée de juillet en Argentine pour le XV de France qui devrait être prochainement officiellement annulée pourraient ne pas être les seuls changements. Si elle paraît plus lointaine, la tournée automnale, en novembre, est aussi en doute. Le Daily Mail rapporte même que l’idée d’un deuxième Tournoi des VI Nations dans l’année est sur la table.

>> Le sport face au coronavirus: la situation en direct

Des millions d’euros de revenus

L’automne prochain, le XV de France est censé affronter la Géorgie (7 novembre à Saint-Etienne), l’Australie (14 novembre au Stade de France) et l’Afrique du Sud (21 novembre au Stade de France). Mais la crise sanitaire, appelée à durer dans le monde durant les prochains mois, pourrait empêcher les nations du sud de pouvoir se rendre en Europe. Ces dernières pourraient aussi être contraintes de disputer à cette époque-là un Four Nations dont les dates auraient alors été également décalées.

En cas de désistement ou d’empêchement des nations du sud, des affrontements entre nations européennes, plutôt qu’un véritable second Tournoi des VI Nations dans l’année, seraient alors privilégiés. La tournée automnale représente plusieurs millions de revenus pour les nations concernées. Une ressource financière qui serait alors compensée par des affrontements inédits à cette période de l’année.

MI