RMC Sport

Rugby: un actionnaire de Manchester City voudrait racheter les All Blacks

Les médias néo-zélandais et britanniques ont confirmé l’existence de négociations entre un fonds d’investissement américain, actionnaire de Manchester City, et la fédération des Kiwis autour d’un rachat partiel de la marque All Blacks.

Championne du monde à trois reprises et prochain adversaire du XV de France lors du Mondial 2023, les All Blacks pourraient bientôt passer en partie sous pavillon américain.

Selon les informations de Sky Sports et du New-Zeland Herald, la fédération néo-zélandaise de rugby songerait à céder une partie de ses droits commerciaux et d'image de la marque All Blacks au fonds d’investissement américain Silver Lake. Entamées dès le mois de mai, les négociations seraient déjà bien avancées et un accord pourrait même être officialisé dans les prochaines semaines. 

La Fédération néo-zélandaise (NZRU) souhaiterait ainsi diversifier ses revenus afin de ne pas dépendre uniquement des recettes liées aux All Blacks après une année marquée par les conséquences financières du coronavirus.

L’instance dirigeante du rugby kiwi semble prête à se séparer d’une partie des droits de la mythique équipe, l’une des marques sportives les plus connues dans le monde. Grâce à cette manne financière à venir, la fédération pourrait multiplier les investissements afin de contribuer au développement du sport en Nouvelle-Zélande.

15% estimés à 240M€

Si les chiffres ne sont pas encore confirmés, l’opération atteindrait des montants très élevés. Silver Lake tablerait sur une évaluation de base de l'équipe à 2 milliards de dollars soit environ 1,6 milliard d’euros à la NZRU. Pour s’offrir 15% des All Blacks, l'investisseur américain aurait ainsi à débourser 300 millions de dollars soit près de 240 millions d'euros.

Géant de l’investissement dans le secteur des nouvelles technologies (Airbnb, Twitter, Dell…), le groupe privé s’est lancé à l’assaut du sport il y a quelques années.

Outre une participation au rachat de l’UFC en 2016, l’entreprise américaine a investi 410 millions d’euros pour entrer au capital (autour de 10%) du City Football Group, propriétaire de Manchester City, en 2019. Après le MMA et le football, le fonds d’investissement pourrait frapper un grand coup en s’offrant un bout des All Blacks.

JGL