RMC Sport

Saint-André : "On va essayer de faire jouer tout le monde"

-

- - -

Les Bleus sont arrivés à Falgos pour un second stage en altitude (1100m). S’il y aura encore un peu de physique, Philippe Saint-André est déjà tourné vers le match face à l’Angleterre (15 août, 21h). Le sélectionneur a d’ailleurs déjà annoncé le groupe des 25 convoqué pour ce match amical. Il s’explique.

Philippe Saint-André, pourquoi avez-vous choisi de passer quelques jours à Falgos en stage ? 
A partir du moment où l’on entre plus dans le rugby et les détails, il y a un cadre exceptionnel ici. Nous sommes dans la préparation du match face à l’Angleterre. C’est pour ça que j’ai annoncé un groupe de 25 joueurs. Les 11 joueurs qui ne viendront pas à Twickenham rentreront à Marcoussis pour travailler physiquement.

Comment avez-vous choisi votre groupe pour ce premier match amical ? Certains critères comme les finalistes qui ont fini tard leur saison. D’autres par rapport à des blessures durant la préparation. On va essayer de donner du temps de jeu à tout le monde. Je dis bien essayer… On va avoir un match de très haut niveau en Angleterre, donc il faudra être prêt rugbystiquement et mentalement. C’est pourquoi certains joueurs doivent rester sur un gros travail de développement.

Qu’attendez-vous de ces deux matches ?
Ce sont des matches importants. On va pouvoir voir notre niveau de forme, notamment physique. C’est pour cette raison que nous avions axé notre stage à Tignes sur un gros travail physique. Puis on va s’évaluer d’un point de vue rugby également pour savoir où nous en sommes. Ça va nous permettre d’observer certaines solutions, certaines complémentarités. Mais les Anglais seront en mode préparation. Ce match est important en vue de la Coupe du monde et d’abord en vue de l’annonce de la liste des 31, le 23 août.

Saint-André : "Les joueurs avaient besoin de savoir" 

Vous deviez annoncer un groupe de 23 seulement mercredi. Pourquoi avoir avancé cette annonce ?
Parce qu’on commence à travailler au niveau d’une équipe. Les joueurs avaient besoin de savoir s’ils allaient à Twickenham pour se préparer au combat. Ils se sont déjà rapprochés pour se mettre en osmose. C’est bien de savoir si on joue pour s’investir un maximum durant cette semaine. C’était aussi pour faciliter le travail de ceux qui ne jouent pas.

Comment sentez-vous les joueurs ?
Il n’y a pas de nervosité ou de tension, mais plutôt de l’envie. Pour beaucoup de joueurs, ne pas faire de rugby pendant 4 ou 6 semaines, cela ne leur arrive qu’une fois tous les quatre ans. Mais c’était important d’avoir cette préparation physique. Mais nous avons des compétiteurs dans ce groupe et ils avaient hâte de rentrer dans cette notion de rugby et de contact.

A quoi vous attendez-vous du côté des Anglais ?
Ils seront en forme comme d’habitude ! (rires) Après, leur philosophie est différente. Ils ont commencé la préparation à 50 joueurs. Et ils éliminent des joueurs chaque semaine. C’est leur méthode. On verra bien.

Un petit mot sur l’absence de Frédéric Michalak…
Fred a été beaucoup blessé avec le RCT. Même s’il n’a rencontré aucun pépin dans sa préparation, on a décidé de lui donner une semaine de plus. Tout en sachant que c’est aussi le seul demi d’ouverture buteur qu’on a. A partir du moment où Tillous-Borde n’est pas à 100%, c’est plus cohérent de prendre Trinh-Duc et Talès qui sont en grande forme.

Va-t-on pouvoir tirer des enseignements de cette rencontre ?
J’espère ! Mais le plus important, c’est l’intensité qu’on va pouvoir mettre. Rugbystiquement, il y aura des erreurs, c’est certain, mais comme les Anglais. Après, le collectif sera important, la plus grosse des erreurs serait de jouer que pour lui alors qu’on est rien sans les 14 autres. Donc c’est surtout sur l’état d’esprit et le jeu collectif que mon analyse sera faite sur ce premier match.

WT à Falgos