RMC Sport

Moscato : « Stade Français-Racing, ça va piquer ! »

Vincent Moscato présente Stade Français-Racing

Vincent Moscato présente Stade Français-Racing - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

A la lutte pour la qualification en phase finale, le Stade Français (5e) et le Racing (7e) s’affrontent ce samedi (14h55) pour un derby très prometteur. Vincent Moscato, ancien Parisien, présente ce choc de la 23e journée du Top 14.

Stade Français-Racing : un derby décisif
« C’est un vrai derby comme on les aime. C’est-à-dire malheur au vaincu. Celui qui sortira les bras levés sera bien placé pour la qualification. Celui qui perdra aura toutes les chances de ne pas se qualifier, ce sera même mission impossible. Ce sera un derby pimenté parce que le Stade Français a caracolé en tête durant toute la saison, est monté d’un cran, a franchi plusieurs matchs d’un coup avec des révélations, avec le petit Plisson qui anime ce jeu extraordinairement, avec un Parisse… Mais ces deux joueurs-là sont blessés ce week-end, donc il y a peut-être un léger avantage sportif sur la qualité du côté du Racing, avec un gros pack d’avants. »

Julien Arias (Stade Français) face à Marc Andreu (Racing)
Julien Arias (Stade Français) face à Marc Andreu (Racing) © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

L’appui du public
« C’est dans la forteresse de Jean-Bouin, où les joueurs du Stade Français se sont acclimatés à merveille, avec une espèce de fierté incroyable. Ils ont retrouvé une âme dans ce temple du rugby parisien. »

Deux cultures qui s’opposent
« Cela va être un match hyper disputé. Il y a un vrai antagonisme. C’est le derby, quoi ! Automatiquement, on se reproche un peu tout, on vit un peu les mêmes choses. Mais en vérité, on essaie d’avoir deux cultures différentes. Mais la culture parisienne domine et c’est pour savoir qui sera le chef du village. »

Jonathan Sexton (Racing)
Jonathan Sexton (Racing) © Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Deux candidats au titre
« C’est important, c’est important surtout pour Paris, pour les Franciliens, pour le rugby francilien. Et c’est important pour la suite en Top 14, c’est-à-dire la course au Bouclier de Brennus. Les deux équipes ont la capacité d’aller le chercher cette année, c’est la nouveauté. Le Racing a quand même un effectif extraordinaire. Malgré une saison en demi-teinte, ils ont quand même un effectif extraordinaire qui monte petit à petit.

Ils se sont imposés à Grenoble (13-26), donc méfiance, grosse méfiance. Si j’étais au Stade Français, j’aurais peut-être une nuit agitée avant de les rencontrer. Le Stade Français qui lui, au contraire, marque le pas. Ils ont fait une extraordinaire première mi-temps contre le Stade Toulousain, puis se sont un peu effondrés sur un retour du Stade Toulousain (27-27).»

La promotion du rugby
« On a un Top 14 agité, un suspense incroyable. Que peut-on rêver de mieux pour le rugby ? Ce Stade Français-Racing, ce sera enfin un derby qui va symboliser la lutte des chefs. Ce sera un vrai derby et ça nous réchauffe le cœur. Croyez-moi, ça va piquer ! »

dossier :

Stade Français

La rédaction