RMC Sport

Rugby: Bouscatel enterre l'idée d'un Top 12

Elu président de la Ligue nationale de rugby ce mardi, l'ancien président du Stade toulousain, René Bouscatel, a vite balayé l'idée d'un championnat réduit à 12 équipes.

Même pas installé, déjà cuisiné. Elu ce mardi à la présidence de la Ligue nationale de rugby (LNR), l'ancien patron du Stade toulousain, René Bouscatel, a dans la foulée donné une conférence de presse au cours de laquelle il s'est prononcé sur quelques sujets chauds. Notamment sur un Top 14... réduit à 12 équipes.

Ce resserrement de l'élite, proposé notamment par l'actuel président toulousain, Didier Lacroix, pour faire face à un calendrier de plus en plus chargé, n'a pas les faveurs du nouveau dirigeant.

"L’intérêt commun doit l’emporter sur les intérêts particuliers"

"Il est évident que le Top 12 résoudrait des problèmes de dates pour certains clubs fournisseurs du XV de France, a lancé Bouscatel, en regardant Lacroix. Mais je crois que l’intérêt commun doit l’emporter sur les intérêts particuliers. Je pense que la formule actuelle a beaucoup plus d’avantages qu’elle n’a d’inconvénients sur le plan général et global. Et je le pense très sincèrement."

Même si tous les présidents de clubs ne sont pas de cet avis. "Je sais que ça ne conviendra pas à tout le monde, mais aucune formule ne conviendra à tout le monde, observe Bouscatel. C’est un équilibre qui s’est trouvé avec le temps. Vraiment, je pense que nos compétitions sont attractives et qu’elles permettent de faire éclore de plus en plus de joueurs, à la fois pour nos clubs et très rapidement pour le XV de France. Bien sûr, les résultats du XV de France sont dus au travail qui est fourni par le staff et les joueurs, mais aussi au travail fait en amont par les clubs."

C.C. avec J.-F.P.