RMC Sport

Savare : « A mon arrivée, la finale nous semblait très loin »

-

- - -

Thomas Savare, qui a repris la présidence du Stade Français il y a quatre ans, était l’invité du Super Moscato Show ce mercredi, à trois jours de la finale du Top 14 face à Clermont (samedi 21h).

Il s’agit de votre premier finale en tant que président. Est-ce un aboutissement pour vous ?

C’est une belle récompense pour le travail effectué. J’espère que ce n’est qu’une étape, mais c’est une belle étape. Ça a été plus dur que ce qu’on pensait en arrivant. Une finale nous semblait très loin. Mais on a senti que ça pouvait se décanter l’an dernier, en voyant qu’on n’était quand même pas loin des phases finales. Après, une fois qu’on est dans les six, on sait que tout est possible.

Avez-vous été surpris par le niveau de votre équipe en barrage et en demi-finale ?

C’est vrai que les deux derniers matches, on a senti que l’équipe avait franchi une marche. Peut-être qu’on est simplement passés en mode phase finale. J’espère que l’équipe montrera le même visage samedi. Je reconnais qu’on n’a pas toujours joué aussi bien cette saison, mais c’est aussi ce sport qui veut ça. Il faut avoir plus envie que l’autre, et c’est dur de faire ça tous les week-ends sur une saison aussi longue.

La mêlée est-elle la principale force de votre équipe ?

En tout cas, on a montré depuis deux matches qu’on était performants dans ce secteur, ça permet de récupérer des ballons, ça permet d’avancer. Ça donne un avantage clair.

Quel est l’importance de Gonzalo Quesada dans cette réussite ?

Quesada (qui entraîne le club depuis 2013-2014, ndlr), c’est n’est pas qu’un petit plus. Depuis qu’il est arrivé, il a changé beaucoup de choses, il a mis en place son système, et on peut dire qu’il est déterminant dans notre accession à la finale.