RMC Sport

Top 14: déjà la défaite de trop pour Montpellier ?

Défait ce samedi à domicile par le LOU (40-25), Montpellier a concédé une quatrième défaite à domicile, la septième sur toute la saison. Un constat alarmant pour le groupe héraultais, conscient d’avoir peut-être signé la défaite de trop en Top 14, en vue de la course aux phases finales.

Le score est sans appel. 40-25 sur sa pelouse, Montpellier a sombré à domicile face au LOU. Ce revers n’est pas un cas isolé pour le MHR sur son sol: il s’agit de la quatrième défaite des hommes de Vern Cotter cette saison à domicile, la septième tout court dans l’exercice. Et à en croire l’intéressé, le résultat n’est pas scandaleux.

"Quand on regarde le match, c’est un score logique, a martelé le coach néo-zélandais à l’issue de la rencontre. Ils avaient plus de fraîcheur que nous, le match n’est pas volé, ils ont fait ce qu’il fallait faire pour un match à l’extérieur." De son côté, Montpellier n’a pas su faire ce qu’il fallait pour s’imposer chez lui. "Forcément, on perd devant son public, ce n’est pas agréable, poursuit Cotter. Il va encore falloir se remettre en question. On ne joue pas notre meilleur rugby aujourd’hui. Si on nourrit l’adversaire avec notre manque de précisions, ça va commencer à être difficile".

"On sait que c'est une défaite importante"

Si Cotter est dans l’analyse, son capitaine Fulgence Ouedraogo, lui, est plus dans le constat. Et il est terrible, forcément, pour Montpellier, qui risque fort de passer à côté des phases finales du championnat. Neuvième de Top 14, le MHR compte sept points de rebours sur la sixième place. Les Héraultais vont devoir mettre les bouchées doubles dans cette partie retour de championnat... et gagner à l'extérieur, alors que les Montpelliérains doivent encore se déplacer chez tous les gros de l'élite (Clermont, Toulouse, La Rochelle, Racing, Castres, Pau et Toulon). Sans avoir la garantie que cela suffise.

"On n’a plus trop notre destin entre nos mains, juge Ouedraogo. Il faut faire une seconde partie de saison pratiquement sans faute pour accrocher une place parmi les 6. On est dans une situation très compliquée. Elle fait mal, elle fait mal à l’ensemble de l’effectif. On sait que c’est une défaite importante. Il va falloir qu’on trouve véritablement les mots. On dit qu’il va falloir qu’on se reprenne, mais on ne le fait pas au final, on n’est pas constant. On fait un match où on se reprend et un autre où on retombe dans nos travers. Il faut peut-être faire moins de réunions et montrer plus lors des matches et des entraînements."