RMC Sport

Racing-La Rochelle: l'arbitre sorti sur blessure raconte sa difficile soirée

Evacué sur une civière samedi soir lors de la rencontre Racing-La Rochelle, l’arbitre Tual Trainini s’est sérieusement blessé à la cheville. Pour RMC Sport, il raconte ses dernières heures agitées.

Il a quitté la pelouse de Paris La Défense Arena sur une civière samedi soir. On joue alors la 71eme minute du match entre le Racing 92 et La Rochelle. C’est à ce moment-là qu’il s’est effondré après avoir "senti craquer" sa cheville droite. Non pas sur une mêlée ou en aplatissant un essai. Car c’est de Tual Trainini dont il est question. L’arbitre de la rencontre a dû être remplacé par l'un de ses assistants, Pierre Brousset, sous les applaudissements du public, avant d’être transporté aux urgences de Nanterre dans la foulée.

"J’ai alors été plâtré, nous a-t-il raconté ce dimanche après-midi. A l’oral, le diagnostic était une entorse avec un arrachement osseux. Mais sur le compte-rendu de la radio, ils (les médecins) parlent d’une fracture de la malléole. Mais là, je file aux urgences parce que je pense que j’ai l’hématome qui est en train de sortir. J’ai le pied qui change de couleur dès qu’il est en bas. Je vais aux urgences pour qu'on me déplâtre ou que je passe sur une botte orthopédique, mais aussi avoir un deuxième avis médical."

La journée n’est pas franchement de tout repos. Certains seraient du genre à se morfondre. Pas lui. "C’est le rush, c’est un peu rock and roll", lance-t-il en gardant sa bonne humeur. Les nombreux soutiens qu’il a reçus depuis samedi soir lui ont fait du bien.

"Ça fait plaisir de se dire qu’on ne se fait pas toujours insulter"

D’abord au stade lorsque le public a salué sa sortie puis par les textos sur son téléphone. "Dans ce genre de mauvais moments, c’est toujours agréable d’avoir des messages de sympathie, quels qu'ils soient, là avec le public qui a applaudi, mais aussi depuis des dizaines et des dizaines de messages d’entraîneurs, de joueurs, de présidents, de journalistes, de consultants, c’est agréable. Ça fait plaisir de se dire qu’on ne se fait pas toujours insulter." Il explose alors de rire.

Tual Trainini devra pourtant patienter un bon moment avant de refouler les terrains du Top 14. "Sur le premier diagnostic, c’est 45 jours de plâtre. Je ne sais pas du tout quelle sera vraiment la période d’indisponibilité. Les médecins suggéraient aussi un rendez-vous chez le médecin orthopédiste sous quinze jours. A vrai dire, c’est encore flou, mais je vais essayer d’avoir un peu plus de réponses aujourd’hui." Il se rappellera en tout cas longtemps de cette soirée pas comme les autres, avec une blessure qu’il n’avait jamais connue. "On dit qu’il faut une première à tout…"

Jean-François Paturaud