RMC Sport

Top 14: l’UBB craint une blessure "assez grave" pour G.Cros

Geoffrey Cros, l’ailier de l’Union Bordeaux-Bègles (23 ans), a dû sortir rapidement ce vendredi lors du match face à Castres. Son genou s’est plié à angle droit sur un plaquage adverse.

C’est une image très, très inquiétante. A la 17e minute du match de la 9e journée de Top 14 entre Castres et l’Union Bordeaux-Bègles, le genou Geoffrey Cros a plié à angle droit sur un plaquage de Filipo Nakosi. Le trois-quarts aile de l’UBB (23 ans) venait de récupérer un ballon aérien sur son côté, dans le camp tarnais, quand son adversaire est arrivé. Il s’est baissé, pour éviter le plaquage, assez haut, du Castrais. Mais c’est à cet instant qu’il s’est blessé. Le staff bordelais-béglais craint, logiquement, le diagnostic.

"C’est un peu le point noir du match, a expliqué Julien Laïrle, l’entraîneur des avants de l’UBB. On a Mamad (Mahamadou Diaby, ndlr) d’abord qui est sorti sur protocole commotion. On verra en fonction du neuro, ce qu’il nous dit. On a vu quand même sur le terrain qu’il n’était pas très, très bien. Et Geoffrey s’est fait très, très mal au genou. Je ne suis pas médecin, donc je ne sais pas trop. Mais vu les images, c’est quand même une blessure qui parait assez grave. Il faut attendre le diagnostic."

Le 40e match de Cros

Si la crainte se confirme, la saison de Geoffrey Cros pourrait bien être terminée. Le natif de Nice, passé par le Stade Bagnérais ainsi que Tarbes et arrivé en 2016 à l’UBB, où il est sous contrat jusqu’en 2023 après avoir prolongé l’été dernier, disputait ce vendredi soir son 40e match avec le club aquitain et le 6e de la saison en Top 14 (4 essais). "C’est vrai qu’on repart avec deux gros blessés sur ce match, a regretté Julien Laïrle en pensant à Mahamadou Diaby et Geoffrey Cros. Heureusement qu’il y a la victoire pour faire du bien."

Une victoire arrachée à la dernière seconde, avec un essai d’Afaesetiti Amosa. "J’ai fait des bonds de six mètres (sourire), a raconté l’entraîneur des avants de l’UBB. J’ai trouvé que les garçons avaient vraiment envie de gagner ensemble. Se resserrer, vouloir vraiment aller au bout et tout faire pour essayer de marquer cet essai, ce n’est pas simple quand on prend un essai comme ça à la 75e minute (de Filipo Nakosi, ndlr). Le fait de ne pas baisser la tête, de continuer à avancer. J’ai trouvé une équipe offensive et ça m’a fait vraiment plaisir. Parce que tu construis sur une énergie comme ça.

LP avec JL