RMC Sport

Top 14: Castres perd face à l’UBB à la dernière seconde, Combezou charge l’arbitre

Castres s’est incliné face à l’Union Bordeaux-Bègles (29-30), sur un essai à la dernière seconde, ce vendredi lors de la 9e journée du Top 14. Après la rencontre, le Tarnais Thomas Combezou a poussé un coup de gueule contre l’arbitrage.

L'Union Bordeaux-Bègles s'est imposée sur le fil (30-29) ce vendredi à Castres, l'ancienne équipe de son manager Christophe Urios, sur un essai à la sirène d'Afa Amosa en ouverture de la 9e journée de Top 14. L'UBB, qui remporte sa 3e victoire d'affilée, fait un bond provisoire au classement en remontant à la 5e place. Le CO reste 12e. Les Tarnais, qui ont vu deux de leurs essais refusés par l'arbitre, le premier pour une passe en-avant et le second pour une obstruction de Thomas Combezou, en voulaient beaucoup à l'arbitre, M. Castagnède. Ils lui reprochent d'avoir visé leur demi de mêlée Rory Kockott, réputé pour son agressivité, et au contraire d'avoir épargné l'ouvreur bordelais Matthieu Jalibert.

"On s’est fait entuber tout le match"

"On s’est fait entuber tout le match, a lâché le centre castrais Thomas Combezou sur Canal + Sport. Il faut le savoir quand même… Aujourd’hui, en première mi-temps, on a arbitré Rory Kockott, je ne sais pas pourquoi. Le moindre truc qu’il faisait… Ça ne fait pas rire. C’est nul, c’est de l’anti-rugby. Ça me gonfle. On fait un match correct, on est assez discipliné. Peut-être qu’on fait quelques fautes, mais on arbitre toujours le même joueur. Tous les week-ends, c’est pareil. La dernière fois à Toulouse, c’était pareil. Quand il rentre, c’est pareil. Attendez… En deuxième mi-temps, bizarrement, eux, ils font de l’antijeu et on ne les siffle pas. Ça ne me fait pas rigoler, moi. (…) C’est tout le temps pareil. L’arbitre a décidé de les remettre dans le match. C’est ça qui me gonfle."

Matthieu Jalibert a aussi légèrement poussé l'arrière castrais Julien Dumora en entrant sur le terrain, alors qu'il avait été remplacé par Ben Botica, pour fêter l'essai de la victoire. "Ce n'était pas forcément volontaire, on s'est percutés", a déclaré Jalibert sur Canal + Sport. L’ouvreur des Bleus, qui va rejoindre Marcoussis ce lundi pour la préparation du match face à l’Ecosse le week-end prochain, a présenté ses excuses à son adversaire.

la rédaction avec l'AFP