RMC Sport

Top 14: le cauchemar toulonnais à Castres

-

- - AFP

Après sa défaite à domicile face au Racing la semaine dernière, Toulon s’est de nouveau incliné ce dimanche sur la pelouse de Castres (24-9), dans le cadre de la deuxième journée de Top 14. Sans parler de crise, le RCT devra réagir… chez le champion de France le week-end prochain.

Il est évidemment hors de question de parler de crise après seulement deux journées de championnat. D’abord parce que ce RC Toulon est déplumé, privé de nombreux internationaux partis préparer le Mondial avec leurs sélections. Ensuite parce que les Varois jouaient ce dimanche sur la pelouse d’un prétendant aux phases finales. Mais en s’inclinant à Castres ce dimanche (24-9) lors de la deuxième journée de Top 14, les hommes de Bernard Laporte engrangent leur deuxième défaite en deux matches, après leur rentrée ratée à domicile face au Racing (22-27). 

Le couteau entre les dents toulonnaises est visiblement resté coincé en travers de la gorge de jeunes joueurs dépassés, malgré leur bonne volonté. « C’est un cauchemar, résume Denis Charvet, membre de la Dream Team RMC Sport. Autant tu peux passer au travers d’un match et tu n’es pas déçu, tu te dis ‘on a été nuls’. Un peu comme contre le Racing la semaine dernière. Mais là, ils ont fait les efforts, en mêlée, ils ont été dominateurs pratiquement tout le match… » Menés mais au contact à la pause (10-6), les Toulonnais ont plié en encaissant deux essais coup sur coup avant l’heure de jeu, par Tulou et Seron. Fatal.

Charvet : « Trop peu efficaces pour y croire »

« Ces deux essais en deux minutes ont tué le match, estime Denis Charvet. Et en même temps, ils ont été trop peu efficaces pour y croire. Pas assez réalistes parce qu’ils ont pris le score très tôt. De l’autre côté, Castres a fait preuve d’un réalisme incroyable. On ne va pas dire non plus que c’est volé ! » Ce CO, battu d’un rien à Bordeaux-Bègles la semaine dernière, a retrouvé du pragmatisme, arme qui lui a cruellement manqué la saison passée. Toulon enchaînera le week-end prochain avec un autre déplacement compliqué, sur la pelouse du champion de France, le Stade Français. Qui l’avait battu lors de leurs trois confrontations la saison passée…

L’entraîneur des avants varois, Jacques Delmas, s’est agacé d’une question d’un journaliste qui lui demandait si, à la vue des difficultés actuelles du RCT, il était favorable à l’arrivée de Carl Hayman, ex pilier All Black et du RCT, comme l’a évoqué le président Mourad Boudjellal. « Ce n’est pas moi qui décide d’abord… favorable… si je vous dis non, qu’est-ce que vous allez faire ? Le répéter ? Oui peut-être… » Et quand le journaliste lui a rétorqué que ça pouvait être un plus pour la mêlée, il a lâché : « je ne vous répondrai pas. Là vous allez commencer à me marcher sur les pieds, vous me faites mal et vous ne vous en êtes pas rendus compte ». Comme une pierre dans le jardin de Delmas…

Lamerat légèrement touché à une cuisse

Le trois quart centre du Castres Olympique Rémi Lamerat devait jouer face au RC Toulon. Membre des « cinq recalés » de la liste des 31 du XV de France, Lamerat a ressenti une douleur musculaire à une cuisse lors de l’entraînement cette semaine. Il a passé des examens qui n’ont rien révélé. Mais samedi, lors de la mise en place de l’équipe, après une demi-heure de répétition, il s’est de nouveau plaint de la cuisse. Le staff n’a pas voulu prendre de risque avec lui. Lamerat doit de nouveau passer des examens en début de semaine pour voir s’il pourra postuler au déplacement à Toulouse samedi. 

A.Bo avec W.T