RMC Sport

Top 14 : le Stade Français est allé la chercher

-

- - AFP

Réduit à 14 dès la 20e minute avec le carton rouge de Parisse, le Stade Français est tout de même parvenu à ramener une victoire (25-19) du stade Yves-du-Manoir, cadre ce dimanche du derby francilien contre le Racing en clôture de la 24e journée du Top 14. Le Stade est quasiment qualifié en phase finale et se rapproche d'un barrage à domicile. Voire d'une place directe pour les demies.

80e – 19-25 : victoire héroïque pour le Stade Français ! (19-25)

C’est fini à Yves-du-Manoir ! Réduit à 14 dès la 20e minute après l’expulsion de Parisse, le Stade Français a su trouver les ressources pour remporter le derby sur la pelouse de son rival francilien. Quatrième avec 10 points d’avance sur le septième, le club parisien va retrouver (sauf improbable retournement de situation) la phase finale pour la première fois depuis la saison 2008-2009. Il se positionne même pour une deux places directes pour les demi-finales si les clubs devant lui trébuchent. Et ses sept longueurs d’avance sur Oyonnax, cinquième, lui permettent d'envisager un barrage à la maison. Le Racing, lui, reste sixième et bien dans la course à la phase finale. Mais Montpellier et l’Union Bordeaux-Bègles, tous les deux à trois points, vont lui mettre la pression lors des deux dernières journées. Les Franciliens vont devoir batailler. 

68e – 19-28 : Steyn retrouve confiance tout de suite

Jamais deux ratés sans trois ? Pas pour Steyn qui profite d’une nouvelle pénalité en faveur du Stade Français pour soigner sa réussite au pied. Neuf points d’avance pour les Parisiens.

66e – 19-25 : Steyn encore en échec

Le métronome ne métronome plus : nouvelle pénalité en faveur du Stade Français et deuxième échec de suite pour Steyn sur une tentative des 45 mètres. Le score reste inchangé.

65e – 19-25 : Des (mauvaises) nouvelles de Fred Michalak

Bernard Laporte pensait pourtant qu'il n'y avait rien de grave... Mais après examen, Frédéric Michalak souffre finalement d'une fracture de la main droite : une blessure contractée samedi lors de la victoire de Toulon face à Castres (37-21). Saison terminée pour le Français, qui rêvait d'une place dans le groupe France pour disputer le Mondial en Angleterre en septembre prochain.

60e – 19-25 : premier raté pour Steyn

Sexton ne sera pas jaloux. Steyn rate enfin un coup de pied et ne convertit pas une pénalité. Le Stade Français ne fait pas grandir son avantage.

55e – 19-25 : essai pour Machenaud !

choisit la touche à cinq mètres et le choix se révèle payant : Maxime Machenaud s’échappe au sol et aplatit en coin. Après vérification vidéo, l’essai est accordé. Sexton transforme et le Racing revient à six points.

53e – 12-25 : le jaune pour Dupuy

Le Racing met la pression sur le Stade et Dupuy se met à la faute sur un en-avant volontaire. Carton jaune pour le demi de mêlée parisien.

51e – 12-25 : Quand un champion olympique de hand (et joueur du PSG) apprécie l’action Dupuy-Sinzelle sur l’essai du Stade

46e – 12-25 : essai pour Sinzelle !

Superbe percée de Nayacalevu suite à une mêlée. Dans la continuité, Dupuy tente la passe au pied par-dessus et Jérémy Sinzelle aplatit en coin sur la droite d’un geste acrobatique ! L’arbitrage vidéo est demandé mais confirme l’essai. Encore dans une position pas facile, Steyn ne tremble pas et transforme. L'ouvreur sud-af' reste à 100% et le Stade Français se donne de l’air au tableau d'affichage.

42e – 12-18 : Steyn repart sur les mêmes bases

On prend les mêmes et on recommence. Le Racing se met vite à la faute et Steyn continue d’empiler les points au pied. Le Stade prend six longueurs d’avance.

17h15 : c’est reparti à Yves-du-Manoir !

Charvet : « Ce carton rouge, c’est une honte ! »

Membre de la Dream Team RMC Sport, Denis Charvet a réagi avec virulence au carton rouge adressé par l’arbitre à Sergio Parisse : « Ce carton, c’est une honte ! Il tue le match ! En plus, l’arbitre risque de faire de la compensation tout le match et de finir par mettre un carton au Racing. » Quelques minutes plus tard, Ducalcon prenait une biscotte jaune après plusieurs fautes du Racing. Et le score passait de 9-6 en faveur du Racing à 15-9 pour le Stade Français en moins de dix minutes.

Mi-temps – 12-15

Steyn a réussi toutes ses pénalités. Sexton en a raté une. Et le Stade Français rentre aux vestiaires avec trois points d’avance sur le Racing malgré le carton rouge de Parisse. On se retrouve dans quelques minutes pour la suite des débats.

40e – 12-15 : Sexton pour finir

Enième pénalité pour conclure cette première période bien dans le ton des débats. Elle est en faveur du Racing et Sexton réussit son coup de pied.

37e – 9-15 : Steyn, la mire bien réglée

Nouvelle pénalité… sur le renvoi du coup de pied précédent ! Steyn ne se rate toujours pas en empile trois points supplémentaires, encore de loin. Le Stade prend six longueurs d’avance.

36e – 9-12 : Sexton se loupe

Les pénalités se ramassent à la pelle sur le pré du stade Yves-du-Manoir. Mais cette fois, Sexton rate la cible. La Racing reste à trois longueurs.

33e – 9-12 : le chassé-croisé continue

Le pack parisien pousse et le Racing se met encore à la faute. Steyn continue son récital de métronome au pied et ajoute trois points pour le Stade de près de 50 mètres.

30e – 9-9 : le Stade revient vite

Carton jaune pour Ducalcon après plusieurs fautes successives du Racing. Steyn convertit la pénalité pour le Stade Français qui revient à hauteur de son rival francilien.

25e – 9-6 : le Racing prend l’avantage

Nouvelle pénalité en faveur du Racing qui passe en tête pour la première du match grâce à la botte de son ouvreur irlandais Jonathan Sexton.

23e – 6-6 : le derby, ce n’est pas qu’à Paris

19e – 6-6 : carton rouge pour Parisse !

Sur une chandelle de Morne Steyn, Sergio Parisse attrape Brice Dulin en l’air et le joueur du Racing retombe sur la tête et les épaules. Après consultation de la vidéo, l’arbitre donne un carton rouge au capitaine du Stade Français. Le club parisien avait déjà vu Jonathan Danty être expulsé lors de la journée précédente contre Toulouse.

14e – 6-6 : les pénalités pleuvent, Sexton enchaîne

Pénalité contre le Stade Français pour un plaquage en l’air sur Dulin. Puis encore une pour un plaquage sans ballon. A 15 mètres face aux perches, Sexton ramène le Racing à égalité.

11e – 3-6 : Steyn remet ça

Les fautes continuent de marquer ce début de match. Cette fois, c'est le Racing qui s'y colle. Et Steyn passe le cuir entre les poteaux de loin pour rajouter trois points au compteur du Stade Français.

6e – 3-3 : Sexton répond à Steyn

Lui aussi à gauche des perches, Jonathan Sexton ne se rate pas au pied pour transformer la pénalité et remettre les deux équipes à égalité.

3e – 0-3 : Steyn ouvre le score

Le Racing se met à la faute et Morne Steyn ne se fait pas prier pour lancer les hostilités. Pénalité à gauche des perches transformée par le buteur du Stade Français qui prend l’avantage 3-0.

16h16 : c'est parti à Yves-du-Manoir !

16h13 : ça va démarrer

Les deux équipes sont dans le couloir, prêtes à pénétrer dans l’arène. Le derby, c’est dans quelques minutes.

A suivre sur l’antenne de RMC en cliquant ici !

Les deux XV de départ

Racing-Métro: Dulin - Imhoff, Laulala, Dumoulin, Planté - (o) Sexton, (m) Machenaud - Le Roux, Claassen, Lauret - F. Van der Merwe, Kruger - Ducalcon, Szarzewski (cap), Ben Arous

Stade Français : Camara - Sinzelle, Waisea, Bosman, Ioane - (o) Steyn, (m) Dupuy - Lakafia, Parisse (cap), Burban - Flanquart, Pyle - Slimani, Bonfils, Van der Merwe

Bonjour à tous

Merci de nous rejoindre pour suivre en direct le choc de clôture de la 24e journée du Top 14 entre le Racing-Métro 92 et le Stade Français. Alors qu’il ne restera plus que deux matches de phase régulière après ce derby francilien, les deux équipes ont l’occasion de faire un très grand vers la phase finale en cas de succès ce dimanche à Colombes. Le classement en cliquant ici.

dossier :

Stade Français