RMC Sport

Top 14: le Stade Français renversant face à La Rochelle

Mené 20-6, le Stade Français a finalement tout renversé pour battre La Rochelle ce dimanche (25-20), en clôture de la 12e journée de Top 14. Un vrai soulagement dans l'optique de s'éloigner de la zone rouge.

Grand soulagement au Stade Français, après de grosses frayeurs. Après trois défaites d'affilée, l'équipe parisienne a renoué avec le succès en renversant La Rochelle (25-20) ce dimanche à domicile, lors de la 12e journée de Top 14. L'occasion de la zone rouge après un match à rebondissements.

Menés de 14 points (trois essais à zéro) au bout d'une demi-heure, les Parisiens se sont sortis d'une situation bien mal engagée face aux vice-champions de France en titre ,qui ont manqué d'opportunisme en fin de match et ont pêché par leur inefficacité devant les perches, un problème récurrent. Cette cinquième victoire, pour sept défaites, permet aux Soldats roses de grimper à la dixième place au classement et de compter désormais cinq points d'avance sur les deux derniers, Perpignan et Biarritz.

Des Rochelais à la peine hors de leurs bases

Le Stade Rochelais, lui, reste cinquième et donc dans la zone de qualification pour la phase finale mais avec le même nombre d'unités (29) que Clermont (6e) et Castres (7e). Pour espérer mieux, les Jaune et Noir vont devoir régler leurs problèmes à l'extérieur. Ils n'ont remporté qu'un match jusqu'ici hors de leurs terres, alors qu'ils ont gagné cinq des six rencontres jouées à domicile.

Le capitaine Pierre Bourgarit et ses partenaires avaient pourtant pris le match par le bon bout en menant de quatorze points (20-6), après des réalisations de Bourdeau, Retière et Rhule. Mais les Parisiens, en difficulté en conquête et en panne de possession, se sont réveillés d'un coup en profitant d'un relâchement adverse et de pertes de balle.

Le centre fidjien Waisea Nayacalevu s'est engouffré dans la brèche pour inscrire un doublé en trois minutes. L'ouvreur Joris Segonds a fait le reste devant les perches pour permettre aux siens d'égaliser, juste avant la pause (20-20). Le demi d'ouverture rochelais et ancien Parisien Jules Plisson pouvait lui s'en mordre les doigts d'avoir manqué trois coups de pied (1 pénalité, 2 transformations, 2/6 à la fin).

Le Stade Français a poursuivi sur sa lancée au retour des vestiaires, en profitant d'une infériorité numérique adverse après le carton jaune infligé à Eneriko Buliruarua. L'ailier Lester Etien, à la réception d'une superbe passe sautée de Segonds, apportait un troisième essai aux siens et leur donnait l'avantage (25-20). La Rochelle a eu deux occasions de reprendre les commandes dans les cinq dernières minutes. Mais Bulirurua a vu le ballon lui glisser entre les jambes tout près de l'en-but. Puis un essai lui a été refusé pour hors-jeu. Le Stade français pouvait pousser un grand ouf de soulagement.

https://twitter.com/apobouchery Apolline Bouchery avec AFP Journaliste RMC Sport