RMC Sport

Top 14-Pro D2: Maracineanu dément les 40 millions d’aide au rugby pro

En déplacement à Pau, la ministre chargée des Sports Roxana Maracineanu a démenti la mise en place d’une enveloppe de 40 millions d’euros pour aider le rugby professionnel. Le montant de ces aides n’a pas encore été arrêté.

A combien s’élèvera vraiment l’aide de l’Etat pour le rugby professionnel? Voilà dix jours, les clubs et la Ligue nationale de rugby (LNR) avaient affirmé que le Top 14 et la Pro D2 clubs étaient dans l'attente d'une enveloppe d'environ 40 millions afin de compenser le manque à gagner engendré par la pandémie et les matchs disputés devant 5000 spectateurs, puis 1000 avant que le confinement s’impose des huis clos généralisés.

Un montant balayé par la ministre chargée des Sports Roxana Maracineanu, en déplacement ce samedi dans les Pyrénées-Atlantiques pour la Coupe du monde de canoë-kayak mais aussi pour rencontrer les clubs professionnels de la région (en foot, rugby, hand, basket, hockey). "Il n'y a pas du tout ces 40 millions du rugby, je ne sais pas d'où ce chiffre sort", a déclaré Maracineanu.

"Les critères ne sont pas arrêtés"

"Ce chiffre n’émane pas du ministère des Sports, nous a précisé une source proche du dossier. Ce sont certainement des projections qui évoluent par définition. Les critères ne sont pas arrêtés. Il faut essayer d’aider tous ceux qui sont impactés. Le rugby fait effectivement partie des plus impactés, mais l’enveloppe n’est pas du tout gravée dans le marbre. C’est prématuré. Nous sommes d’abord en train de négocier avec la commission européenne, c’est en bonne voie, mas il faudra ensuite écrire le décret avec des modalités précises." Certains auraient parlé donc parlé un peu vite de ces 40 millions…

Du côté de la LNR et des clubs, on ne veut surtout pas polémiquer. Le moment serait évidemment très mal venu… "Le dispositif est en cours d'arbitrage avec Bruxelles et le temps n'est pas à la polémique, nous a-t-on souligné ce samedi après la prise de parole de Maracineanu. Nous attendons les confirmations du gouvernement sur les modalités définitives du fonds d’aide aux sport (soit 110 millions d’euros pour l’ensemble du sport professionnel)."

Le ministère des Sports essaie bel et bien d’obtenir des exonérations de charges, comme demandé par les présidents de clubs. Mais dans l’entourage de Maracineanu, on rappelle que l’Etat ne pourra évidemment pas compenser à 100% le manque à gagner des clubs, dans ce contexte de crise économique majeure en raison de la pandémie.

"Il y aura une répartition faite entre les sports en tenant compte de leur dépendance à la billetterie et de leur situation financière, a d’ailleurs lancé la ministre samedi. Tout ça sera étudié au cas par cas." L’idée sera de venir au soutien des structures les plus dépendantes de la billetterie. "Il faudra aussi aider le basket, le hand et le volley", nous dit-on. Le ministère des Sports devrait en savoir plus dans le courant de la semaine prochaine. 

JF.Paturaud avec AFP