RMC Sport

Top 14: relaxe du RCT dans l’affaire du dépassement du "salary cap"

Mourad Boudjellal

Mourad Boudjellal - AFP

Condamné en août à payer 100 000 euros pour avoir dépassé le « salary cap », le RCT a finalement été relaxé de toutes poursuites par la FFR. Le président du club varois, Mourad Boudjellal, souhaite désormais « obtenir réparation ».

Pas de sanctions finalement contre le RCT dans l’affaire du dépassement du « salary cap ». Le club varois qui était accusé d'avoir dépassé de 41 000 euros la massa salariale autorisé et condamné en août à verser 100 000 euros, a été relaxé de toutes poursuites par la Fédération française de rugby.

A lire aussi >> VI Nations: apparition de points bonus en 2017

« C'est la moindre des choses, on n'a jamais dépassé le salary cap », a confié à l'AFP le président du RCT, Mourad Boudjellal, après l'annonce de la décision de la commission d'appel de la FFR.

Boudjellal veut "obtenir réparation"

Boudjellal va même « consulter son avocat » car il « souhaite obtenir réparation. Par cette condamnation on a laissé penser qu'on était des voyous, cela a terni notre image et a nui à nos relations avec nos partenaires », a-t-il expliqué.

Boudjellal estime que cette condamnation « était arbitraire et dictée à la fois par la pression de certains présidents de club qui voulaient que Toulon soit sanctionné et par la pression que la Ligue s'est mise elle-même en souhaitant montrer qu'elle luttait contre le dépassement du salary cap ».

A lire aussi >> Toutes les infos Top 14

A lire aussi >> RCT: Maxime Mermoz sur le départ ?

A lire aussi >> Pau: Conrad Smith devrait prolonger

la rédaction avec AFP