RMC Sport

Top 14: "Surpris" par Lyon, Bastareaud s’envole pour New York "l’esprit tranquille"

Mathieu Bastareaud va disputer, dimanche face à La Rochelle (12h30), son dernier match avec Lyon avant de rejoindre les Barbarians britanniques puis l’équipe de New York, aux Etats-Unis. Il confie avoir été agréablement surpris par son court séjour dans le Rhône

Si la fin de son aventure était actée depuis sa signature, Mathieu Bastareaud quittera Lyon avec une pointe de nostalgie, dimanche à l’issue de son dernier match avec les couleurs du LOU contre la Rochelle (12h30, 9e journée de Top 14). Le tout jeune retraité international a confié avoir été agréablement surpris par son séjour dans le Rhône, qu’il avait rejoint le temps de la Coupe du monde, après son départ de Toulon et avant de rejoindre les Barbarians britanniques, puis la franchise américaine du Rugby United New York.

"Une chouette ville"

"Lyon, c'est une chouette ville, je ne connaissais pas du tout, a-t-il confié ce vendredi en conférence de presse. Je suis agréablement surpris par le club. Je pense qu’il est en train de mettre en place certaines structures à la hauteur de ses ambitions. Dans le futur, il faudra réellement compter sur Lyon. Je ne pensais pas que les infrastructures et l’environnement seraient aussi carrés. C’est un club, certes vieux dans le temps, mais assez nouveau dans le Top 14. Au final, ça ne m’étonne pas qu’ils aient fait deux demi-finales d’affilée avec les structures d’entraînement et d’encadrement qu’ils ont ici."

"On a envie que ça continue mais c’était le deal"

Il balaie l’idée de se laisser envahir par les émotions et de vouloir prolonger l’aventure avec le LOU. "C’était déjà acté depuis le début, rappelle-t-il au sujet de son départ. Pour dire la vérité, je ne pensais pas qu’on ferait un aussi bon début de saison (le LOU est leader avec 7 victoires et une défaite). Forcément, on a envie que ça continue mais c’était le deal. Je pars l’esprit tranquille."

Il dresse aussi un bilan positif de sa reconversion comme troisième ligne après avoir évolué pendant toute sa carrière au centre. "Ce n’était pas facile dès le départ parce que c’était un nouveau poste, dans un nouveau club et un nouvel environnement. J’étais resté huit ans dans un club (Toulon), j’avais ma petite routine. Il m’a fallu un petit moment d’adaptation mais je connaissais la plupart des mecs ici. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même à un poste que je ne connaissais pas forcément et j’ai pris du plaisir à le faire."

"Je n’ai pas tenté l’aventure pour faire rire tout le monde"

Mathieu Bastareaud savoure cette expérience après une année où "(il) n’avai(t) pas pris de plaisir rugbystiquement parlant". "Je n’ai pas tenté l’aventure pour faire rire tout le monde, je l’ai pris sérieusement", conclut-il. Il se sent apte à poursuivre sa carrière à ce poste de troisième ligne "même si je n’aime pas trop les oreilles en choux", lâche-t-il dans un sourire malicieux pour rappeler l’un des stigmates physiques propres aux avants.

NC avec Edward Jay