RMC Sport

Toulon: Lemaître explique comment va se passer la transition avec Boudjellal

Invité ce dimanche soir sur RMC, le nouvel actionnaire majoritaire du Rugby club toulonnais, Bernard Lemaître, a expliqué comment va se dérouler son arrivée à la présidence du club dans les prochains mois, et comment il collabore actuellement avec Mourad Boudjellal.

Son nom ne parle pas encore à tous les amateurs de rugby, mais cela ne devrait pas tarder à changer. Depuis le début du mois de décembre, Bernard Lemaître est le nouveau propriétaire du RCT. L'industriel français, qui doit également succéder à Mourad Boudjellal à la présidence du club varois dans les prochains mois, était invité ce dimanche soir de RMC, en marge de la rencontre Toulon-Clermont.

L'occasion pour lui d'évoquer les circonstances de son arrivée au club. "Cette prise de contrôle s’est faite par déduction de la situation du club, qui nécessitait des apports de capitaux importants, précise-t-il. J’étais initialement entré au club pour le financement du centre d’entraînement et du pôle de performance, et il s’est révélé que le club avait des besoins financiers supplémentaires. J’ai accepté de les couvrir, et voilà comment je suis devenu actionnaire majoritaire. Et je le serai sans doute à 99% fin juin. A ce moment-là, je deviendrai aussi président."

"Quand je disais qu’il ne peut y avoir deux coqs dans le même poulailler..."

En attendant, Lemaître doit préparer la transition avec l'inénarrable Boudjellal, normalement en poste jusqu'à la fin de la saison. Un homme avec qui on lui prête des rapports un peu compliqués. Mais le nouveau proprio se veut rassurant: "Que Mourad Boudjellal ait du mal à vivre cette transition, c’est assez normal, mais j’ai de bonnes relations avec lui, on se voit quasiment chaque jour, poursuit-il. Quand je disais qu’il ne peut y avoir deux coqs dans le même poulailler, c’est une image pour dire que la séparation des pouvoirs s’est faite. J’ai le contrôle de toute la gestion du club, la supervision du domaine sportif avec l’appui de Patrice Collazo et Laurent Emmanuelli, et Mourad s’est de son côté engagé à faciliter l’accroissement des recettes du club à travers les différentes actions que nous lançons."

"Je suis convaincu que la nouvelle politique est la bonne"

Lemaître indique d'ailleurs ne pas vouloir prendre de nouvelle direction en ce qui concerne la politique de formation des jeunes, désormais au coeur du projet toulonnais. "Je suis convaincu que la nouvelle politique est la bonne, glisse-t-il. Il faut se diriger vers quelque chose qui apporte plus de stabilité. On vit plus tranquillement lorsque l’on n’est pas constamment sur le fil du rasoir. Et c’est aussi valable pour le RCT."

De la stabilité dans la gestion, donc, mais de la nouveauté dans le management. "Les gens qui me connaissent savent que je suis d’assez calme et posé, ce qui n’empêche pas de couver intérieurement ce qu’on appelle la passion, sourit l'actionnaire majoritaire. J’aime bien parler quand il le faut, quand c’est indispensable..."

CC avec F.Germain