RMC Sport

Toulon: Lemaitre hausse le ton envers ses joueurs

Le début de saison manqué du RC Toulon a poussé Bernard Lemaitre à prendre la parole ce jeudi. Le président varois a tancé ses joueurs et conforté Patrice Collazo pour au moins deux matchs.

Le constat chiffré est inquiétant pour le RCT. Trois défaites en cinq matchs et une 11e place en Top 14 pour un début de saison manqué par les Varois. De quoi mettre en danger Patrice Collazo et agacer Bernard Lemaitre. Le président de Toulon a pris la parole ce jeudi. Comme indiqué par RMC Sport mercredi, l’entraîneur varois restera en fonction au moins pour les deux prochaines rencontres face à Brive et le Racing.

"Je sais donc qu'il y a un énorme travail qui est réalisé par l'équipe. Un travail extrêmement professionnel, sérieux mais qui ne donne pas de résultat. Je cherche donc une explication. Certains imaginent que le travail du coach ne passe pas, mais vous savez, quand le travail est purement technique, physique, c'est un travail. Point. Qu'il soit fait par un entraîneur ou par un autre, c'est le même travail. Donc voilà, j'ai surtout découvert que nous étions une équipe qui n'en est pas une. (…) Il est clair que Patrice Collazo est le patron pour le prochain match. Et qu'il le sera pour le match contre le Racing. Ensuite, comme initialement prévu, je ferai un bilan."

La lassitude des joueurs agace Lemaitre

Autre élément indiqué par RMC Sport, la lassitude des joueurs face à la situation actuelle. Une lassitude arrivée aux oreilles de Bernard Lemaitre : "De quoi seraient-ils lassés ? Des mauvais résultats ? Bon, d'accord. Mais quand on est joueur professionnel, on ne doit pas se lasser longtemps, mais réagir. Et ensuite le terme "les joueurs" est bien trop globalisé. S'ils sont lassés de leurs performances, je le comprends, car nous sommes tous lassés de cela. En revanche, s'ils sont lassés de la situation du groupe, et de celle avec le staff, c'est un autre sujet, plus politique, duquel je vais m'occuper personnellement."

Un président toulonnais qui hausse donc le ton envers ses joueurs. Et même leur impose une certaine pression : "J'ai commencé, et je vais poursuivre le travail, pour faire en sorte que, si certains ne s'associent pas complètement au travail d'équipe, ils changent ou partent. Et comme nous sommes en début de saison, cela suppose des aménagements importants." La réception de Brive à Mayol samedi s'annonce intense.

MI