RMC Sport

Toulon : Mermoz attend son bon de sortie pour Leicester

Maxime Mermoz (Toulon)

Maxime Mermoz (Toulon) - AFP

Le centre international Maxime Mermoz souhaite toujours rejoindre Leicester jusqu’à la fin de la saison, mais il n’a pas encore été libéré par Toulon selon les informations de RMC Sport. Le dossier pourrait avancer dans les heures à venir.

Maxime Mermoz doit patienter. Le centre international (30 ans, 35 ans) souhaite toujours rejoindre le club anglais de Leicester. Comme annoncé dimanche, il s’agirait bien d’une pige de quelques mois, jusqu’à la fin de la saison, en tant que joker médical de Manu Tuilagi. Et non d’une proposition plus longue pour les années à venir. Tuilagi indisponible plusieurs mois, les Tigres de Leicester veulent évidemment se renforcer et pallier cette absence de poids. L’intérêt pour « le Frenchy » est réel. L’entraîneur Aaron Mauger l’a même confirmé dans la presse britannique ce mardi. « Mermoz fait partie des joueurs qui nous intéressent », a expliqué le technicien néo-zélandais. Et ça tombe bien car la réciproque est vraie.

A voir aussi >> Vincent Clerc : "L’envie commence à vraiment revenir"

Victime de la concurrence du Néo-Zélandais Ma’a Nonu et de Mathieu Bastareaud, l’ancien joueur de Toulouse et Perpignan est régulièrement cantonné à une place de remplaçant. Alors pour retrouver du temps de jeu et évacuer sa frustration, le Français est prêt à traverser la Manche pour rejoindre le cinquième du championnat anglais. Mais pour cela, il faut d’abord trouver un accord avec les dirigeants toulonnais. Cela n’est pas encore le cas. Selon nos informations, le président Mourad Boudjellal n’a pas encore donné sa lettre de sortie à Maxime Mermoz. Les discussions sont en cours. Joint par RMC Sport ce mardi, l’homme fort du RCT n’a pas voulu s’exprimer sur le sujet.

En fin de contrat

Le dossier pourrait avancer dans les heures à venir. En cas d’accord, Maxime Mermoz rejoindrait alors Leicester jusqu’à la fin de saison. Avant de trouver un nouveau point de chute. Les Tigres n’auraient pas nécessairement besoin de lui lorsque les blessés seront de nouveau opérationnels. Le vice-champion du monde 2011, libre cet été après avoir passé près de cinq ans dans le Var, pourrait donc à nouveau devenir l’une des têtes d’affiche du marché des transferts. En Angleterre, qu’il voulait rejoindre l’année passée en signant à Bath, ou en France.

A voir aussi >> Top 14 : Montpellier se paye Aaron Cruden

JFP