RMC Sport

Transversales: "Tu es un vrai joueur de rugby quand tu es passé par le Top 14", assure Dan Carter

Considéré par certains comme le meilleur ouvreur de tous les temps, Dan Carter s’est longuement confié dans l’émission Transversales, à retrouver mercredi sur RMC Sport 1 (20h45). Il a notamment évoqué ses passages en Top 14 qui l’ont marqué à plus d’un titre.

L’un des plus grands joueurs de rugby de tous les temps sera dans Transversales, mercredi (20h45 sur RMC Sport 1). Dan Carter, ancien ouvreur des All Blacks qui évolue désormais au Japon, s’est longuement confié sur le jeu, le rôle du n°10 dans le rugby moderne mais aussi sur ses deux passages dans le Top 14 (à Perpignan en 2008-09, puis au Racing 92 en 2015-18) qui lui ont permis d’étoffer son palmarès (deux championnats de France en 2009 et 2016), déjà bien garni (deux Coupes du monde notamment).

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

"Deux jours après un match, votre corps s'en souvient"

"C’est une compétition très féroce, confie-t-il au sujet du championnat de France. J’ai été ravi de participer au Top 14. C’est très exigeant, très physique. On sait qu’on est un vrai joueur une fois qu’on a participé au Top 14 parce même deux jours après un match, votre corps s’en souvient. En terme de rugby, le jeu est moins rapide qu’au niveau international. Il n’est pas aussi ouvert ou aussi libre."

>> Cliquez ici pour vous abonner aux offres RMC Sport

"Les Français sont très fiers de leur conquête, la mêlée est particulièrement importante dans le rugby français, poursuit-il. Très souvent on passe trois ou quatre minutes à refaire les mêlées. La touche aussi et les ballons portés ont une part importante, c’est sacré dans l’état d’esprit des Français. Quand tu domines ces secteurs, tu vas sûrement gagner le match."

"Au niveau international, on ne refait pas aussi souvent les mêlées, elles sont perçues comme une rampe de lancement de jeu pour les trois-quarts, note-t-il. Le ballon ne reste pas longtemps dans la mêlée. On l’éjecte vite pour envoyer du jeu en mouvement avec plus de rapidité que ce qui se fait en France."