RMC Sport

Wild "n’imagine pas une descente", le Stade Français au bord du gouffre après sa défaite contre Toulouse

Burban et Parisse

Burban et Parisse - AFP

Battu par Toulouse (33-37) ce samedi, le Stade Français voit sa mission maintien se compliquer à l’issue de la 22e journée. Pourtant, son propriétaire Hans-Peter Wild a affirmé avant la rencontre qu’il n’envisageait pas une descente en ProD2, visant un titre "dans trois ans".

Une seule victoire pour sept défaites lors de ses huit derniers matchs de Top 14, le bilan du Stade Français est évidemment très inquiétant à l'entame de la dernière ligne droite. Et la situation au classement encore plus inconfortable pour Paris après un nouveau revers contre le Stade Toulousain (33-37) lors de la 22e journée de championnat dans un match très animé (4 essais de chaque côté), mais mené de bout en bout par les visiteurs à Jean-Bouin.

Pourtant, le propriétaire du club parisien, Hans-Peter Wild, n’envisage pas l’hypothèse d’une descente. "On ne va pas être relégué. Je ne l'imagine même pas! On va gérer cette fin de saison", confiait le Suisse à L’Equipe dans un entretien accordé avant le coup d’envoi de la rencontre. Sauf que le calendrier du Stade Français jusqu’à la fin de saison se révèle pour le moins délicat, avec la réception de Clermont et Brive, et des déplacements à Lyon et La Rochelle.

"Si on descend? On remontera tout de suite"

"Si jamais on descend, et bien on remontera tout de suite!", préfère relativiser Hans-Peter Wild. Affichant même de belles ambitions. "Dans trois ans, on sera champion!", assure-t-il. Problème, le Stade Français est pour le moment loin de rêver de sacre. Mais le point de bonus défensif arraché en toute fin de rencontre grâce à la botte de Plisson pourrait se révéler précieux dans cette lutte pour la survie dans l'élite du rugby.

VIDEO. Hans-Peter Wild : "Je veux faire grandir le Stade Français"

D.W