RMC Sport

Angleterre-France : revivez l’avant-match

-

- - -

Sur la lancée de son succès en Italie (0-29) la semaine dernière, le XV tricolore défie celui de la Rose ce samedi à Twickenham (18h), en quête d’un exploit pour cette dernière journée du Tournoi. Suivez l’avant-match de cette rencontre en direct sur rmcsport.

17h55 : BON MATCH A TOUS !

Mesdames, Messieurs, c’est l’heure des hymnes ! Les frissons sont de mise, l’ambiance de Twickenham est déjà bien chaude. Ce Crunch d’avant Coupe du monde risque d’être électrique. Pour ne rien rater, ça se passe sur le live de RMC Sport (ci-dessous). Je vous souhaite un très bon match à tous et à toutes et surtout ... ALLEZ LES BLEUS !!!!! 

17h42 : Les 15 Gladiateurs français 

Si vous débarquez seulement et que vous n'avez pas pris le temps de scruter le XV de départ français pour défier l'Angleterre à Twickenham, voici un petit rappel ! 

17h35 : Pool-Jones : « Si le XV de France est intelligent ... »

Alors que Twickenham commence à se remplir, ce samedi sous la fraîcheur londonienne (5 degrés) accompagnée d’un vent tourbillonnant, Richard Pool-Jones craint que la France profite du fait que l’Angleterre soit obligée d’inscrire 27 points pour remporter le Tournoi des VI Nations. « J’ai vu des choses incroyables avant le match. J’ai vu tous les supporters anglais devant le stade, avec des bières devant un fond d’écran, soutenir l’Ecosse, raconte le membre de la Dream Team de RMC Sport. Chaque essai marqué par les Ecossais était un essai de moins à marquer pour les Anglais. Je peur que l’Angleterre s’expose avec l’obligation d’inscrire 27 points. Si l’équipe de France a la moindre intelligence, elle va laisser jouer l’Angleterre, avec une grosse défense et profiter des erreurs offensives. » 

17h26 : Les Bleus de chauffe ! 

17h20 : Teddy Thomas quand même à Twickenham

Blessé à une cheville, Teddy Thomas n’affrontera pas l’Angleterre (18h), ce samedi à l’occasion de la cinquième et dernière journée du Tournoi des VI Nations. Mais l’ailier tricolore sera quand même présent dans les tribunes de Twickenham pour supporter le XV de France. Le Racingman a d’ailleurs tenu à remercier son équipementier pour lui avoir dégoté des billets pour ce Crunch. 

17h15 : L’Irlande prend une belle option ! 

L’Irlande met la pression sur l’Angleterre ! Les coéquipiers de Sexton se sont largement imposés en Ecosse (40-10), ce samedi à l’occasion de la cinquième et dernière journée du Tournoi des VI Nations. Grâce notamment à deux essais de O’Brien (25e, 72e) et des essais de O’Connell (5e) et Payne (50e), les Irlandais prennent la tête du classement du Tournoi et obligent désormais les Anglais à marquer 27 points de plus que les Français pour gagner cette édition 2015. 

16h44 : Charvet : « Plisson va devoir confirmer »

Membre de la Dream Team de RMC Sport, Denis Charvet estime que Jules Plisson, très en vue le week-end dernier en Italie, joue très gros ce samedi en Angleterre en vue d’une sélection pour la Coupe du monde. « Il y a beaucoup de joueurs qui vont jouer leur place pour la Coupe du monde, notamment Jules Plisson à l’ouverture. Il va devoir confirmer, même si on ne peut pas se baser sur sa performance en Italie. Quand il rentre, l’équipe de France était tellement dominatrice que ce n’est pas une performance de la part de Jules Plisson. Aujourd’hui, il a tout à gagner mais aussi tout à perdre car si on prend le naufrage, je vois mal Philippe Saint-André le sélectionner pour la Coupe du monde. Il y a donc un gros enjeu pour certains joueurs. Et ils devront évidemment saisir cette occasion. »

16h35 : Le XV de France est arrivé à bon port ...

Le XV de France est arrivé au stade de Twickenham. Vers 16h30, les joueurs ont pénétré sur la pelouse en survêtement. Rory Kockott a été le premier à rentrer dans l’enceinte, observant longuement les tribunes. Puis Yoann Huget, Bernard Le Roux, Alexandre Flanquart, Rabah Slimani, Jules Plisson et Rémi Talès lui ont emboîté le pas. Les Bleus ne sont restés que peu de temps sur la pelouse. La France affronte l’Angleterre à Londres lors de cette dernière journée du Tournoi des VI Nations. Le coup d’envoi sera donné à 18h.

16h33 : ... Le XV de la Rose aussi 

16h17 : Ecosse – Irlande : 10-20 (MT)

L’Irlande mène à la pause en Ecosse (10-20). Les coéquipiers de Sexton ont inscrit deux essais contre un à leur adversaire. Pour rappel, l’Irlande doit l’emporter par un écart d’au moins 21 points pour espérer remporter le tournoi.

16h - Moscato : « Ça va être quand même compliqué »

« Si tu bats la meilleure équipe d’Europe chez elle, tu t’inscrits dans un avenir un peu plus confortable avec quelques certitudes. Alors pas trop, parce qu’une équipe, c’est la continuité, et la continuité, il n’y en a pas eu depuis quelques années. Battre les Anglais chez eux, ça reste une référence. C’est un des derniers gros matches avant la Coupe du monde. Ça va être quand même compliqué… »

15h49 : Thierry Dusautoir, capitaine de l’équipe de France. « Si on est à 100%, on peut gagner. Ce qui m'intéresse c'est notre prestation, comment on va jouer en équipe, collectivement. »

15h42 : C’est parti pour Ecosse – Irlande, et après cinq minutes de jeu, le XV du trèfle mène déjà (0-7) grâce à un essai de Paul O’Connell transformé par Sexton.

15h28 : Et si c’était les Gallois ?

Pas favoris à l’aube de cette ultime journée du tournoi, les Gallois ont frappé un grand coup en s’imposant (20-61), synonyme d’un +41 à la différence de points générale. Sortant les calculatrices. Le XV au poireau passe donc à +53. Les Anglais sont pour l’instant à +37, les Irlandais à +33. Le XV de la Rose devra donc battre la France de d’au moins 17 points pour remporter le tournoi. Et les Irlandais vaincre l’Ecosse d’au moins 21 points. Pas gagné.

15h19 : « La journée de rêve » de Thierry Dusautoir, c’est déjà fini.

15h18 : Les Gallois piétinent l’Italie, la France ne gagnera pas le tournoi

A la pause, le tableau d’affichage indiquait (13-14) en faveur des Gallois. L’espoir est alors réel côté italien. Et puis tout s’est effondré pour des Transalpins soudain totalement dépassés en seconde période et finalement corrigés (20-61), encaissant notamment sept essais en quarante minutes. Les Gallois s’emparent de la tête d’un tournoi que les Français ne peuvent plus gagner.

14h56 : La dernière victoire des Bleus à Twickenham remonte au tournoi 2005. Le XV tricolore avait renversé l’Anglais (17-18). Les Français, alors dirigés par Bernard Laporte avaient en effet remonté un écart de 11 points. Ce jour-là, les Anglais avaient totalement failli au pied, ratant six pénalités.

14h45 : Simon fustige « l’incroyable suffisance anglaise »

Serge Simon, membre de la Dream Team RMC Sport : « Le potentiel est là, il s’est exprimé contre l’Italie, voilà la première des choses. Deuxième élément à mettre dans l’équation, c’est l’incroyable suffisance anglaise. C’est une pluie d’articles calomnieux sur l’équipe de France. Nous sommes nuls, ce sont les pires français que l’on n’ait jamais vus. On va leur en mettre 20. Ils nous pissent dessus ! Pour les Bleus, il n’y a pas besoin de faire des grands discours dans les vestiaires. Forcément quand tu vas sortir, tu auras des larmes de sang au bord des yeux. Et après, il se passera ce qu’il se passera. »

14h30 : Le sélectionneur Philippe Saint-André a procédé à deux changements par rapport au XV vainqueur (0-29) en Italie la semaine dernière. Jules Plisson remplace Camille Lopez à l’ouverture et le pilier Vincent Debaty sera aligné à la place d’Eddy Ben Arous, touché dimanche dernier en Italie. 

14h23 : Les Gallois peinent, mais mènent à la pause (13-14) en Italie. A noter la sortie sur blessure de l’arrière gallois de Toulon Leigh Halfpenny.

14h07 : On l’oublie mais oui, la France peut gagner le tournoi. Ne rêvons pas trop non plus, le scénario est alambiqué. Il faut d’abord battre l’Angleterre d’au moins huit points. Puis espérer un double chute de l’Irlande et du pays de Galles respectivement face à l’Ecosse et l’Italie. Avec en plus de cet alignement des résultats très improbable, une différence de points générale négative à combler sur l’Irlande, pour l’instant de -11. Respect aux courageux qui oseront prendre les paris.

14h : Bonjour et bienvenue pour suivre en notre compagnie la poignée d’heures qui nous sépare d’un « Crunch » qui s’annonce particulièrement croustillant. Les Français en quête de rédemption parviendront-ils à terrasser la force anglaise sur ses terres ? Réponse à partir de 18h.

la rédaction