RMC Sport

Ecosse: Townsend répond à Russell et justifie son exclusion

Au lendemain d’un article dans lequel Finn Russell, exclu du XV du Chardon, s’en prenait à sa gestion du groupe, Gregor Townsend, le sélectionneur de l'Ecosse, a apporté quelques précisions pour justifier sa décision concernant l’ouvreur du Racing 92.

Le froid entre Finn Russell, exclu du XV du Chardon pour raisons disciplinaires, et Gregor Townsend, le sélectionneur, est né d’un désaccord sur le règlement interne de l’équipe écossaise. Fabien Galthié a imposé un cadre de vie très précis à ses joueurs, qui n’auraient pas été de l’aventure s’ils ne l’avaient pas accepté au préalable. Townsend a souhaité construire avec une même logique, avant l’arrivée de Finn Russell. L’ouvreur du Racing 92 venait de rejoindre le groupe écossais dans la journée lorsqu’il s’est lancé dans une troisième mi-temps un peu trop arrosée.

Pas d'exception à la règle

Les joueurs et Greg Townsend l’ont rappelé à l’ordre, suggérant qu’il avait dépassé le cadre, ce que Finn Russell n’a pas apprécié. "J'ai questionné des choses dans notre fonctionnement pour les améliorer, se défendait-il au Sunday Times pour expliquer sa mise à l’écart. Nous avons souvent eu des clashes (avec Townsend), lui disant une chose, moi une autre. On est à un point où je dis: fais comme tu veux, moi je vais faire comme j'ai envie." La rébellion de trop pour Townsend, qui a mis les choses au clair par le biais d’un communiqué très officiel, publié ce lundi sur le site de la fédération écossaise.

"Nous nous efforçons de créer un environnement pour que les joueurs soient à leur meilleur quand ils jouent pour l’Ecosse. Ces normes ne changent pas pour un joueur, même si ce n’est pas ce qu’ils vivent dans leur club", a expliqué le sélectionneur en référence à un passage de l’interview de son ouvreur, qui déclarait: "Ils (ses entraîneurs au Racing 92) nous traitent comme des adultes. Après un match, ils comprennent que c’est le moment de faire ce dont tu as besoin."

La porte reste ouverte

Gregor Townsend n’est pas de cet avis, et il l’a fait savoir à Russell lors d’une entrevue jugée constructive. "Ce fut un entretien vraiment positif durant lequel nous avons parlé ouvertement de la vie, du rugby et de ce que cela signifie de jouer pour l’Ecosse", a-t-il précisé, mais cela n’a pas abouti à une réconciliation entre les deux hommes. Greg Townsend garde espoir de parvenir à faire changer d’avis son joueur, avec lequel la relation a souvent été orageuse. Il n’entend pas changer de cap, cependant.

"La porte sera toujours ouverte à tout joueur ayant le niveau requis, s’il s’engage à être un membre de confiance de l’équipe, prévient-il. Il a été très clairement précisé que Finn pourrait faire partie de cet avenir. Cependant, il a déclaré ce week-end que tout devait changer pour qu’il revienne, plutôt que d’accepter et d’adhérer aux règles du groupe. J’espère que cette situation pourra être résolue, mais notre objectif est de travailler avec l’équipe et de tirer profit du travail positif des joueurs lors de nos deux premiers matches du Tournoi des VI nations."

QM