RMC Sport

Indiscipline, fondamentaux, réglages… pourquoi les Bleus ont encore échoué en Ecosse

Deuxième match et deuxième défaite pour les Bleus dans le Tournoi des VI Nations. Battus en Ecosse (32-26), les Français ne voient pas le bout du tunnel, plombés ce dimanche par leur manque de discipline notamment.

"On est tout le temps en train de chercher des explications à des problèmes qui sont différents d'un week-end à l'autre." En une phrase, Thomas Lombard a parfaitement résumé les maux bleus: tout et rien à la fois. Indéfinissables parce que changeants. Insupportables, parce que sans cesse mouvants. Après la rencontre pourtant, quelques thèmes sont revenus dans les bouches tricolores, une nouvelle fois frustrées au plus haut point.

Indiscipline rédhibitoire

Deux essais marqués, six points d'avance à la pause. Les Bleus ont pris le match par le bon bout en Ecosse ce dimanche, avant de sombrer, inexorablement, vers une nouvelle défaite, qui a pris la forme de six pénalités de Laidlaw, venues sanctionner quelques-unes des treize fautes françaises.

"En terme de discipline, c’est pire que la semaine dernière. Tant qu’on n’aura pas la discipline, on ne gagnera pas nos matches. On ne peut pas continuer de perdre à cause de nous", commente le capitaine Guilhem Guirado.

"On a perdu le match tout seuls, on a donné les munitions pour se faire abattre. En seconde période, on a été un peu trop indisciplinés, on les a laissé revenir au score trop facilement", reprend Marco Tauleigne.

Défaillance… dans les fondamentaux

En deuxième période, jamais l'équipe de France n'a semblé en mesure d'inquiéter les Ecossais. Stérile avec la balle, fautive sans, la France a tendu la joue, et s'est fait gifler une nouvelle fois. Pour Thomas Lombard, le contexte imposait peut-être un jeu plus efficace. "On a eu très peu de possession. En seconde période, on a été trop approximatifs. L'équipe a été totalement absente des fondamentaux du rugby. C’est un contexte particulier. Il fallait impérativement s’imposer, revenir à un jeu plus minimaliste. On a perdu la seconde mi-temps dans tous les secteurs."

Capitaine Guirado le dit autrement, les Bleus ont manqué de patience, et surtout d'à-propos. "Ils ont été beaucoup plus patients on va dire. Ils nous ont un peu plus acculé dans notre camp. Nous, on a joué toujours dans la zone intermédiaire des 40m-40m. On a eu très peu d’actions et très peu d’occasions dans la zone des 22 mètres. Je crois une ou deux, et le match se joue sur ça. Il faut être patient, construire et surtout jouer à bon escient."

Des problèmes de réglages?

Les trois essais français dans le Tournoi ont été inscrits par Teddy Thomas. Tous beaux, certes, mais surtout tous individuels. Les fulgurances ne suffisent pas parce que le collectif ne suit pas encore.

"On manque de repères collectifs et cela nous fait défaut sur cette deuxième période. On a l’impression de tenir le ballon mais on n’est jamais dangereux", reprend Guirado. La machine tricolore n'est pas huilée, et l'édifice forcément friable.

>> Guirado: "J’ai eu des mots sévères avec mes coéquipiers sur l’indiscipline"

AT avec JFP et LP à Edimbourg