RMC Sport

Novès (XV de France): "L’Ecosse, un exemple pour le rugby de demain"

Guy Novès

Guy Novès - AFP

Avant la rencontre Ecosse-France dimanche 13 mars (16h) pour le compte de la 4e journée du tournoi des VI Nations, Guy Novès a évoqué certains de ses choix, et s’est montré assez élogieux à l’égard du prochain adversaire des Bleus et son sélectionneur, Vern Cotter. Morceaux choisis.

Sur la titularisation de Trinh-Duc à l’ouverture

« Vous savez que le terme titulaire n’est pas le terme que j’emploie. On a un groupe de 30 joueurs convoqués, il me semble 32-33 ou 34 compte tenu des blessures. François faisait partie des premiers convoqués. Il était dans nos plans. Avec Jules, ils tiennent les clés du camion. Ce sont nos deux ouvreurs. Jules a joué trois matches, François, petit à petit, a joué avec son club et un peu avec nous. Il me semblait intéressant de le voir à l’œuvre dans ce match-là. »

Sur la titularisation de Fofana à l’aile

« C’est un talent qui n’est plus à démontrer. Tout le monde le connait, il est vraiment étincelant au centre. Compte tenu de l’effectif que nous avons à notre disposition, il est intéressant de le revoir à l’aile dans ce contexte. On ne se prive pas de lui proposer ce rôle, et il l’a pris avec beaucoup de plaisir. » 

Sur l’Ecosse

« Vous parliez d’une équipe d’Ecosse qui n’est pas représentative du très haut niveau car il lui manque deux-trois victoires à côté desquelles elle est passé de très prés. On l’a vu encore en Coupe du monde. On n’est pas naïf, on voit le niveau de jeu écossais. Cette équipe a eu le temps de travailler. On lui a laissé le temps malgré quelques accrocs. Elle prend une certaine dimension. C’est la patte de Vern, arriver à donner confiance malgré quelques résultats en dents de scie et voir son équipe progresser. Ça peut être en termes de jeu un exemple pour le rugby de demain. »

Sur Vern Cotter, le sélectionneur du XV du Chardon

« Sincèrement, j’ai beaucoup d’amitié et de respect pour lui. Ce que je pense de lui, il le sait. C’est une affaire privée. Ses qualités humaines et professionnelles, il a pu les démontrer. J’ai toujours pris du plaisir à partager les quelques moments que nous avons pu partager ensemble et s’il y en a d’autres, je les partagerai encore. C'est un certain plaisir de rencontrer des gens que l’on respecte et que l’on aime. »

D.W avec Laurent Depret