RMC Sport

Six Nations : le pays de Galles, étincelant dauphin

-

- - AFP

Après sa défaite en Angleterre (25-21), le pays de Galles a corrigé l’Italie ce samedi (67-14), lors de la dernière journée du Tournoi des Six Nations. Les Gallois sont assurés de finir deuxièmes, mais peuvent avoir des regrets.

Les Gallois doivent certainement regretter leur première période apathique en Angleterre le week-end dernier, qui leur avait coûté la victoire (25-21). Car ce samedi et sans surprise, le pays de Galles a corrigé l’Italie (67-14), lors de la dernière journée du tournoi des Six Nations. Et s’est assuré du même coup de la deuxième place derrière son rival anglais.

Neuf essais au compteur des Rouges, qui menaient déjà 27-0 à la pause. Malgré quelques occasions et les essais de Palazzani (54e) puis Garcia (62e), les Italiens n’ont pas fait le poids. Au son des « Wales ! Wales ! » scandés par un Principality Stadium en fusion, George North a livré une énorme prestation. Dans tous les bons coups, celui qui a été élu homme du match a lui-même aplati (49e).

Cuillère de bois pour l’Italie

Un récital qui souligne aussi l’écart entre ce pays de Galles et l’Italie, qui semble en pleine régression. Sergio Parisse ne peut pas tout faire et cette équipe manque de talent. Les Italiens, qui avaient posé problème à l’équipe de France en match d’ouverture (23-21), héritent de la cuillère de bois. Et repartent avec dans les valises quatre corrections en cinq matches, face à l’Angleterre (40-9), l’Ecosse (36-20), l’Irlande (58-15) et donc le pays de Galles.

A;Bo