RMC Sport

VI Nations: l’Angleterre, c’est du (très) sérieux

-

- - AFP

Vainqueur de l’Irlande dans son premier vrai test de ce VI Nations (21-10), le XV de la Rose enchaîne une troisième victoire en trois rencontres. Eliminée sans gloire de son Mondial, l’Angleterre version Eddie Jones est en lice pour le Grand Chelem et retrouvera les Gallois dans quinze jours pour un choc au sommet.

Pas de doute, cette équipe d’Angleterre est en lice pour le Grand Chelem dans ce VI Nations. Après deux succès probants mais disons-le largement à sa portée en Ecosse et en Italie, le XV de la Rose a battu l’Irlande à domicile ce samedi (21-10). Un premier vrai test réussi pour les hommes d’Eddie Jones, pour qui rien n’a pourtant été simple.

Après leur défaite sur le fil face au XV de France et un nul face aux Gallois, les Irlandais avaient à cœur de redresser la barre. Question de fierté. Ils ont mené la vie dure à leurs frères ennemis grâce à une bonne mise en place défensive, les maintenant à trois points à la pause (6-3). Mieux, les Anglais ont encaissé leur premier essai du tournoi sur un ballon aplati par Conor Murray au retour des vestiaires. Le début de la révolte anglaise.

Trois sur trois avant le pays de Galles

Orgueil et réalisme. Les maître-mots de cette équipe restée sur une élimination dès la phase de poules dans son Mondial. Les 20 dernières minutes furent anglaises malgré quelques sursauts d’Irlandais requinqués par le carton jaune de Daniel Care, comme sur cet essai refusé de Van der Flier. Sous l’ovation du public, en dépit de deux infériorités numériques, les Anglais signent un troisième succès consécutif dans ce Tournoi des VI Nations.

L’Irlande, toujours en quête d’un premier succès dans cette compétition, ne conservera donc pas son titre. L’Angleterre, elle, sait qu’elle aborde une finale ou presque : dans quinze jours se dressera sur sa route son bourreau du Mondial, le pays de Galles, tranchant et sans pitié face au XV de France vendredi (19-10). Avant le Crunch final au Stade de France.

A.Bo