RMC Sport

XV de France : 66 candidats pour succéder à Saint-André !

Pierre Camou, Serge Blanco et Philippe Saint-André

Pierre Camou, Serge Blanco et Philippe Saint-André - AFP

Réuni ce mercredi, le comité de sélection a annoncé qu’il avait reçu 66 candidatures pour le poste de sélectionneur du XV de France. Huit d’entre eux, dont l’identité n’a pas filtré, seront auditionnés.

Lancé le 10 avril, l’appel à candidatures pour le poste de sélectionneur du XV de France à l’issue de la prochaine Coupe du monde a connu un véritable succès. La Fédération française de rugby a en effet annoncé avoir reçu 66 dossiers, qui ont été étudiés ce mercredi à Marcoussis par la commission de nomination présidée par Pierre Camou, le président de la FFR, et composéede Serge Blanco, Jean Dunyach, Jean-Pierre Lux, Jo Maso, Didier Retière et Jean-Claude Skrela.

Parmi ces 66 postulants à la succession de Philippe Saint-André, huit seront auditionnés « dans le courant du mois de mai pour présenter plus en détail leur projet », précise la FFR dans un communiqué. Cependant, l’identité de ses huit personnes encore en lice n’a pas été communiquée « afin de respecter la confidentialité du processus de nomination souhaitée par certains candidats ».

Novès grand favori

Laurent Travers et Laurent Labit, les entraîneurs du Racing Métro, Fabien Pelous, l’entraîneur de l’équipe de France des moins de 20 ans, Yannick Bru ou encore Fabrice Landreau, manager de Grenoble, ont déjà indiqué publiquement ne pas être candidats. Les noms de Raphaël Ibañez et Fabien Galthié reviennent avec insistance, mais Guy Novès, l’actuel manager du Stade Toulousain, fait figure de grand favori pour devenir le prochain sélectionneur des Bleus. Quant à Vincent Moscato, il espère bien faire partie du dernier casting.

Novès botte (toujours) en touche

Guy Novès a-t-il envoyé sa candidature à la FFR pour succéder à Philippe Saint-André à la tête du XV de France ? La question a été posée à l’intéressé ce jeudi… et ce dernier, fidèle à sa ligne de conduite sur ce sujet depuis l’appel à candidatures organisée par la Fédération, a balayé cette interrogation. « Il n’y a pas de réponse à ce genre de question parce que ce n’est pas ce qui m’anime à l’heure actuelle, assure Novès. Ce qui m’anime à l’heure actuelle, c’est la réception de cette grande équipe qui est Brive. » WT à Toulouse