RMC Sport

XV de France: Charvet raconte comment Urios a raté l'occasion de candidater... en allant se coucher trop tôt

Un temps évoqué comme potentiel successeur de Jacques Brunel au poste de sélectionneur du XV de France, Christophe Urios s’est finalement engagé avec l’Union Bordeaux-Bègles, dont il prendra les rênes la saison prochaine. Dans l’émission Entre les Potos ce lundi sur RMC Sport, Denis Charvet a raconté comment une soirée avortée entre le coach et Bernard Laporte, en juin dernier avec les Barbarians, avait sans doute coûté cher à l’actuel entraîneur de Castres.

A quoi tient parfois un destin national… Christophe Urios faisait figure de favori pour succéder à Jacques Brunel au poste de sélectionneur du XV de France, mais sa signature en faveur de l’Union Bordeaux-Bègles à partir de la saison prochaine a finalement rendu cette hypothèse quasi nulle. Au grand désespoir de Denis Charvet, qui estime que l’actuel technicien de Castres aura surtout brillé par sa maladresse.

"Je crois qu’il est victime de sa personnalité"

"Je pense qu’il a été très maladroit, raconte le membre de la Dream Team RMC Sport dans Entre les Potos sur RMC Sport. Je le connais bien, j’ai pu le pratiquer trois semaines en juin (avec les Barbarians ndlr), j’ai pu voir ses méthodes d’entraîneur. Je crois qu’il est victime de sa personnalité, qu’il a trop attendu de la part de la Fédération. Il a pensé qu’il serait courtisé mais cela ne se passe pas comme ça."

Pour Denis Charvet, Christophe Urios est fautif et aurait dû être plus clair dans ses ambitions. "J’en ai parlé avec Bernard Laporte ce matin (lundi), je lui ai dit que je ne comprenais pas qu’il (Christophe Urios) ne l’ait pas appelé. Dans le rugby, on s’embrasse, on boit des coups ensemble. Pendant la tournée des Barbarians, ils ne se sont pas parlé… Cela a failli se faire un soir et cela ne s’est pas fait, poursuit-il. Qu’est-ce que ça coûte à Christophe Urios d’appeler Bernard Laporte pour lui dire qu’il ferait partie d’une liste de prétendants? Ce n’est pas au président de dire qu’il va voir Urios parce qu’il est en train de signer dans un autre club!"

"Christophe est vraiment allé se coucher trop tôt"

C’est finalement une soirée avortée lors de la tournée des Barbarians en Nouvelle-Calédonie qui aura coûté cher à Christophe Urios… "Je suis un peu malheureux de ne pas avoir joué les intermédiaires, regrette Denis Charvet. Je l’ai fait en Nouvelle-Calédonie (avec les Barbarians). Il se trouve que Christophe Urios est allé se coucher plus tôt que prévu, alors que la rencontre aurait dû se faire… Christophe est vraiment allé se coucher trop tôt. Il a beaucoup de pudeur et je pense que le contexte le gênait pour parler de ce sujet. Je peux parfaitement le comprendre. Bernard, il est instinctif et épidermique et cela doit se faire à son moment. Je le regrette vraiment parce que je pense que c’était l’homme de la situation." Une situation délicate à l’extrême.