RMC Sport

XV de France: Entendu mardi, Gabrillagues connaîtra rapidement sa sanction

Cité pour un déblayage dangereux samedi lors de la victoire française contre l’Ecosse (32-3), Paul Gabrillagues s’envolera mardi matin vers Londres pour être entendu par une commission de discipline. La deuxième-ligne des Bleus sera accompagné de Serge Simon, vice-président de la FFR.

C’est un déplacement dont il se serait bien évidemment passé à un mois de la Coupe du monde au Japon (du 20 septembre au 2 novembre). Mardi matin, tôt, Paul Gabrillagues quittera temporairement la préparation du XV de France et s’envolera de Nice vers Paris puis Londres où il sera entendu en fin de matinée par une commission de discipline. Le deuxième-ligne international du Stade Français devra s’expliquer après son déblayage sur l’Ecossais John Barclay. A la 17e minute de la rencontre victorieuse des Bleus face à l’Ecosse (32-3), le joueur de 26 ans est arrivé au soutien dans un ruck et a touché son adversaire au niveau de la tête ou la nuque avec son épaule.

Gabrillagues risque entre deux et 52 semaines de suspension

Selon les informations recueillies par RMC Sport, Paul Gabrillagues a envoyé un message à John Barclay pour lui présenter ses excuses. Pas sanctionné par Nigel Owens, l’arbitre du match, le Français a finalement été cité à comparaître devant une commission de discipline après la rencontre.

S’il venait à être reconnu coupable, l’avant tricolore risquerait au minimum deux semaines de suspension et manquerait donc les deux derniers matches de préparation contre l’Ecosse, samedi à Edimbourg puis la réception de l’Italie six jours plus tard au Stade de France. Le barème pouvant aller jusqu’à 52 semaines de suspension, ce qui ne sera évidemment pas le cas… World Rugby communiquera sa décision mardi soir ou mercredi matin. Le Parisien sera accompagné de Serge Simon, vice-président de la FFR, mardi en Angleterre.

Jean-François Paturaud