RMC Sport

XV de France: Ollivon et les Bleus ont tiré des leçons de leur défaite en Ecosse

Les Bleus affrontent l’Ecosse dimanche (16h15), dans le cadre de l'Autumn Nations Cup. Le dernier déplacement à Edimbourg du XV de France en mars ne s’était pas vraiment déroulé comme prévu. Mais huit mois plus tard, les Tricolores disent avoir appris de leurs erreurs.

Le XV de France ne garde pas un bon souvenir de son dernier déplacement en Ecosse, au contraire. C’était en mars dernier, avant que tout ne s’arrête en raison du Covid-19. Les Bleus venaient d'enchainer trois victoires: contre l’Angleterre en ouverture du Tournoi des Six Nations, face à l’Italie et enfin à Cardiff. Mais à Edimbourg, la machine tricolore s’était grippée et rien, vraiment rien, ne s’était déroulé comme prévu.

"On a besoin d’agressivité et de discipline"

L’ouvreur Romain Ntamack avait dû être remplacé dès la 8e minute par Matthieu Jalibert, après une commotion cérébrale. A la demi-heure de jeu, Mohamed Haouas avait ensuite été expulsé, après avoir dégoupillé et donné un coup de poing à Jamie Ritchie. Et les Bleus s'étaient finalement inclinés (28-17). Quels enseignements les Bleus ont-ils tiré de cette défaite? "On a bien travaillé toute la semaine. On a revu ce qui n’avait pas été", assure Charles Ollivon à la veille de la rencontre.

"Il faut mettre les choses dans l’ordre. On a besoin d’agressivité et on a besoin de discipline. A certains moments, dans les matches précédents, on n’a pas forcément trouvé le juste milieu sur certaines actions. On a bien tout revu à la vidéo. On a vu qu’à certains moments, dans certaines zones du terrain, on pouvait faire mieux. On l’a clairement identifié", a poursuivi le capitaine des Bleus. 

Trouver le bon équilibre

"Il faut trouver le bon équilibre entre la maitrise et l’agressivité nécessaire. Etre dans le combat, tout en respectueux des règles", a continué le manager Raphaël Ibanez. 

Dimanche, Mohamed Haouas débutera la rencontre sur le banc. Le staff de l’équipe de France a réalisé de nombreux changements, pour récompenser les "finisseurs", comme les appellent Fabien Galthié. Demba Bamba est titulaire à place du Montpelliérain. A l’ouverture, place à Matthieu Jalibert, Romain Ntamack étant forfait, touché à la cuisse