RMC Sport

XV de France: avec Jalibert et les finisseurs contre l’Ecosse

En l’absence de Romain Ntamack, forfait, Matthieu Jalibert (22 ans, 5 sélections) devrait fêter la deuxième titularisation de sa carrière internationale dimanche face à l’Ecosse dimanche. Pour le reste, le staff devrait aligner le XV de départ qu’il avait imaginé pour le match annulé contre les Fidji la semaine passée.

Ils auraient dû débuter contre les Fidji à Vannes. Ils devraient finalement bel et bien être titulaires dimanche contre l’Ecosse à Edimbourg. Pressentis pour intégrer dans le XV de départ le week-end dernier, les habituels "finisseurs" changeront de statut. Notamment en première ligne. Remplaçant de Julian Marchand contre le pays de Galles et l’Irlande, le talonneur du Racing 92 Camille Chat (24 ans) devrait fêter sa 30e sélection en tant que titulaire ce week-end. Comme la semaine dernière, il était encore aligné avec le XV de départ probable lors de l’entrainement à haute intensité à Marcoussis.

A ses côtés, les deux piliers devraient, eux aussi, être modifiés avec le Toulonnais Jean-Baptiste Gros (21 ans, 4 sélections) à gauche et le Lyonnais Demba Bamba (22 ans), à droite, qui devrait en effet honorer sa 14e sélection comme titulaire.

Même scénario en deuxième ligne, où le Toulonnais Romain Taofifenua devrait prendre la place de Paul Willemse aux côtés de Bernard Le Roux pour cette deuxième journée de la Autumn Nations Cup. Un cran plus bas, la blessure de François Cros contre l’Irlande devrait, comme prévu initialement face aux Fidji, entrainer la première titularisation du Lyonnais Dylan Cretin, à son avantage lorsqu’il est entré en jeu voilà deux semaines. Le capitaine Charles Ollivon et Grégory Alldritt devraient eux, en revanche, bel et bien conserver une place dans le XV de départ. Pour le reste, ce sera du classique devant.

Jalibert vers un retour en Bleu comme titulaire, huit mois après sa dernière sélection

Derrière, Thomas Ramos devrait, lui, fêter sa première titularisation de l’ère Galthié. Le Toulousain, entré en jeu lors des deux derniers matchs disputés cet automne, profite de la blessure du Montpelliérain Anthony Bouthier. "Si j'ai la chance de démarrer, j'aurai envie de démontrer que, moi aussi, je peux jouer ce genre de gros matchs internationaux, expliquait Ramos mardi soir en conférence de presse. C'est vrai que, depuis l'arrivée du nouveau staff, je n'ai pas eu énormément de temps de jeu. Après, c'est le groupe qui fait la force de cette équipe. J'ai été souvent remplaçant, je suis rentré quelques fois. Maintenant, si on me donne ma chance, à moi de la saisir." Le Racingman Teddy Thomas, lui, devrait récupérer une place de titulaire à l’aile, permettant ainsi à Gaël Fickou de reprendre sa place au duo avec Virimi Vakatawa.

Mais évidemment, la vraie nouveauté de ce XV de départ devrait être la présence de Matthieu Jalibert, en raison du forfait de Romain Ntamack. Le jeune ouvreur de l’Union Bordeaux-Bègles (22 ans, cinq sélections mais une seule titularisation en 2018 contre l’Irlande, qui avait malheureusement tourné court après avoir été lourdement touché à un genou) aura un vrai coup à jouer ce week-end à Murrayfield. Là où il a connu sa dernière sélection. Cela ne reste évidemment pas un bon souvenir individuel, avec une prestation ratée lorsqu’il avait déjà dû pallier la blessure de Ntamack en début de match, mais aussi collectif avec une défaite des Bleus (28-17) contre le Chardon le 8 mars dernier, la seule en cette année 2020 jusqu’à présent. Autant dire que, plus de huit mois plus tard, Jalibert devra afficher un tout autre visage dimanche pour montrer qu’il peut être mieux qu’une doublure.

Le XV de France probable : Ramos – Thomas, Vakatawa, Fickou, Rattez – (o) Jalibert, (m) Dupont – Ollivon (cap), Alldritt, Cretin – Taofifenua, Le Roux – Bamba, Chat, Gros

JF.Paturaud