RMC Sport

XV de France: Vers 4 changements contre l'Ecosse

Marco Tauleigne

Marco Tauleigne - AFP

Après la défaite inaugurale contre l’Irlande, le sélectionneur des Bleus Jacques Brunel devrait opérer quatre changements dans son XV de départ pour affronter l’Ecosse dimanche à Edimbourg lors de la 2e journée du Tournoi des VI Nations.

Malgré la cruelle défaite contre l’Irlande (13-15) samedi dernier, Jacques Brunel ne va pas révolutionner son XV de départ pour affronter l’Ecosse dimanche à Edimbourg, comptant pour la 2e journée du Tournoi des VI Nations. Le sélectionneur des Bleus opérera cependant quelques retouches. D’abord pour compenser des blessures. Blessé à un genou dès la 30e minute pour sa première sélection, le jeune ouvreur de l’UBB Matthieu Jalibert ne devrait plus rejouer du Tournoi. Le staff a deux options pour le remplacer: le jeune toulonnais Anthony Belleau, entré en jeu samedi dernier, ou l’expérimenté lyonnais Lionel Beauxis de retour à Marcoussis. Deux choix radicalement différents entre le plus jeune et le plus âgé du groupe France.

La 20e dernière sélection de Beauxis (32 ans) remonte à mars 2012 contre le pays de Galles sous les ordres de Philippe Saint-André. Six ans plus tard, le 4e meilleur réalisateur du Top 14, revenu "comme un gamin", pourrait être la sensation du week-end. Son expérience et surtout la qualité du jeu au pied plaident pour lui. Car en Ecosse, il faudra se montrer réaliste. Son association avec Maxime Machenaud a d’ailleurs été testée à Marcoussis en ce début de semaine. Mais pour Belleau, qui a raté une pénalité importante en fin de match contre le Trèfle, le coup serait rude. Le Toulonnais de 21 ans aux 3 sélections, lui, a l’avantage d’être à Marcoussis depuis le rassemblement des Bleus. Mais tout va très vite, surtout au poste de numéro dix… 

Au centre également, un changement est à prévoir. Le duo aligné la semaine dernière au Stade de France a parfois manqué de complémentarité. Le Racingman Henry Chavancy devrait donc laisser sa place. Mais à qui? A priori à Geoffrey Doumayrou plutôt que Jonathan Danty. Ménagé toute la semaine dernière en raison de soucis musculaires, le Rochelais est de nouveau opérationnel et devrait épauler Rémi Lamerat. En revanche, le triangle d’attaque composé de Geoffrey Palis, à l’arrière, et de Teddy Thomas ainsi que Virimi Vakatawa, sur les ailes, ne devrait pas être modifié. L’option Benjamin Fall a cependant été étudiée à l’aile à Marcoussis.

Tauleigne préféré à Picamoles

L’autre changement sur blessure concerne le poste de numéro 8 puisque Kevin Gourdon, touché à une cheville, sera absent entre trois et quatre semaines. Rappelé dimanche, Louis Picamoles (32 ans depuis lundi) était en concurrence avec le Bordelais Marco Tauleigne. C’est finalement le second qui devrait fêter sa première titularisation huit jours après avoir connu sa première sélection. A ses côtés, Yacouba Camara et Wenceslas Lauret devraient à nouveau être titulaires.

Enfin, le cinq de devant ne devrait que peu bouger. En deuxième ligne, Brunel et ses adjoints devraient en effet conserver Sébastien Vahaamahina, attendu à un autre niveau après avoir été trop sanctionné face au XV du Trèfle, mais à ses côtés le Parisien Paul Gabrillagues devrait remplacer Arthur Iturria. Rabah Slimani, le capitaine Guilhem Guirado et Jefferson Poirot devraient tous les trois reconduits en première ligne face au XV du Chardon dimanche (16h). Réponse vendredi matin à 9h30 à Marcoussis.

Le XV de départ probable : Palis – Vakatawa, Lamerat, Doumayrou, Thomas – (o) Beauxis (ou Belleau), (m) Machenaud – Camara, Tauleigne, Lauret – Vahaamahina, Gabrillagues – Slimani, Guirado (cap), Poirot

Jean-François Paturaud