RMC Sport

Yachvili : « Les joueurs doivent prendre le ‘’bébé’’… »

-

- - AFP

Deux jours après la défaite du XV de France à domicile contre le pays de Galles (13-20), Dimitri Yachvili a regretté l’absence de flamme dans le jeu tricolore, au micro de RMC Sport. L’ancien demi de mêlée des Bleus, aujourd’hui consultant beIN Sports, reproche par ailleurs à Philippe Saint-André son discours et estime que le groupe doit prendre les choses en main.

Dimitri, qu’arrive-t-il au XV de France ?

Il y a un problème visiblement. Alors, est-ce que c’est entre les entraîneurs ? Est-ce que c’est l’apport du manager ? Est-ce que c’est entre joueurs ? En tout cas, ils n’arrivent pas pour l’instant à trouver cette ossature. Tout n’est pas négatif non plus, parce qu’on a vu des bribes de quelques actions où ils étaient capables de faire des choses superbes, de se lâcher par moments. J’ai vu un grand Thierry Dusautoir samedi. Il a été réellement exemplaire, on l’a vu ballon en main et ça m’a fait bien plaisir. Il avançait et montrait l’exemple. Morgan Parra a fait pour moi un match correct jusqu’à sa sortie. Il a apporté un peu cette folie et cette étincelle. En tant qu’ancien joueur, je trouve qu’il manque une étincelle, qu’il manque un petit accrochage, qu’il manque cette agressivité, et qu’il manque un peu ce qui faisait un peu notre ADN depuis des années.

Quelles sont les solutions ?

On va parler de liberté, on va parler de se lâcher, on va parler de jouer pleinement sur le terrain. Est-ce que les joueurs font réellement ce qu’ils veulent quand ils sont sur le terrain ? Quand je les vois jouer, je vois réellement une chape de plomb, une énergie lourde et négative, sur leurs épaules. Et à un moment donné, je ne sais pas s’ils peuvent prendre le truc en main. Pourtant, c’est la solution. Toutes les grandes équipes, dans le rugby ou dans les autres sports, ont pris le « bébé » à un moment donné. En communication forcément avec les entraîneurs, puisque ce sont eux qui sont au-dessus hiérarchiquement mais à un moment donné, les joueurs doivent prendre leurs responsabilités. Quand on parle de liberté, il faut d’abord l’avoir en dehors du terrain, durant la semaine, pour pouvoir bien communiquer avec le staff. Là, je n’ai pas l’impression que la communication avec le staff soit parfaite et que les joueurs puissent jouer avec cette liberté.

Dimanche, Philippe Saint-André a blâmé ses joueurs et confié qu’il n’avait pas besoin de « starlettes »…

Je pense que Philippe Saint-André a réagi avec la colère parce que c’est une période difficile pour lui. Il est très critiqué, je comprends qu’il soit en colère. Maintenant, c’est tout de même lui qui a choisi son groupe. Après la Coupe du monde 2011, il y a eu un renouvellement. Beaucoup de joueur « âgés » et trop expérimentés ont été mis sur le côté, donc c’est quand même lui qui a sélectionné tous ses joueurs. Et maintenant, il se rend compte qu’ils ne prennent pas assez leurs responsabilités, qu’ils sont un peu trop laxistes. Ca fait des semaines que j’entends que l’on prépare la Coupe du monde, on ne parle que de Coupe du monde en fait. Donc je pense que les joueurs, inconsciemment aussi, préparent cette Coupe du monde et ne font pas les efforts nécessaires pour gagner les matches. Parce qu’avant tout, le Tournoi des VI Nations est quand même un tournoi avec des matches historiques et légendaires, qu’il faut gagner. Je pense que l’on se projette un peu trop sur la Coupe du monde avant de jouer match après match.

LD