RMC Sport

États-Unis: la basketteuse Brittney Griner a atterri au Texas après l'échange de prisonniers

La star américaine du basket Brittney Griner est arrivée vendredi sur le sol des États-Unis, après avoir été libérée d'une prison russe en échange du marchand d'armes Viktor Bout.

Elle est officiellement de retour aux États-Unis. Libérée par la Russie en échange du marchand d'armes Viktor Bout, Brittney Griner a atterri ce vendredi dans une base militaire de San Antonio, au Texas. Des images de télévision l'ont montrée descendre de l'avion qui la transportait. La basketteuse devrait passer des examens médicaux, en vertu de la procédure standard concernant les prisonniers américains libérés à l'étranger.

Brittney Griner, 32 ans, qui avait été arrêtée en Russie en février pour des accusations de trafic de drogue, et Viktor Bout, 55 ans, qui purgeait une peine de 25 ans dans une prison américaine, ont été échangés dans un aéroport d'Abou Dhabi, aux Émirats arabes unis.

"Il y a quelques instants, j'ai parlé avec Brittney Griner. Elle est en sécurité. Elle est à bord d'un avion. Elle est en route vers les Etats-Unis", avait déclaré plus tôt le président américain Joe Biden, lors d'une brève allocution à la Maison Blanche. La basketteuse a "bon moral" malgré "le traumatisme" enduré, avait ajouté le président américain.

Viktor Bout est déjà rentré en Russie

Brittney Griner avait été condamnée en août à une peine de neuf ans d'emprisonnement puis, après le rejet de son appel, avait été transférée en novembre dans une colonie pénitentiaire dans le centre de la Russie. Ses soutiens ont toujours dénoncé une prise d'otage pour marchander avec Washington en plein conflit en Ukraine.

Le nom de Viktor Bout avait été évoqué dès l'été pour un échange de prisonniers. Célèbre trafiquant d'armes russe, arrêté en Thaïlande en 2008, il avait été condamné à une peine de 25 ans de prison aux États-Unis.

Viktor Bout a atterri jeudi en Russie, selon une chaîne de télévision publique russe. "Ne t'inquiète pas, tout va bien, Je t'aime fort", a-t-il dit à sa mère, Raïssa Bout, en arrivant dans son pays. Surnommé le "marchand de mort", son parcours hors du commun a servi d'inspiration au film Lord of War avec Nicolas Cage.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon avec AFP Journaliste RMC Sport