RMC Sport

Trump s'en prend à nouveau à la NFL

-

- - AFP

Le président américain, Donald Trump, s'en est une nouvelle fois pris à la NFL mercredi, reprochant à la ligue professionnelle de football américain de ne pas obliger ses joueurs à se lever pendant l'hymne national.

Le conflit qui oppose Donald Trump et la National Football League continue de prendre de l'ampleur. Après avoir insulté les joueurs de football américain qui s'agenouillaient pendant l'hymne national, Donald Trump s'en est cette fois pris à la NFL, qui selon lui, forcerait les joueurs à faire ce geste.

"Total manque de respect à notre superbe pays!"

"La NFL a décidé qu'elle ne forcerait pas les joueurs à se lever pour notre hymne national. Total manque de respect à notre superbe pays!", a-t-il écrit dans un tweet matinal.

A lire aussi >> NBA: "lâche sans âme", "menteur pathologique", l’énorme charge de Popovich contre Trump

Cette nouvelle attaque du président américain contre la NFL intervient après une réunion entre les propriétaires des clubs et les représentants des joueurs mardi à New York. Aucune décision n'a été prise pendant cette réunion sur l'épineuse question des protestations de joueurs pendant l'hymne national, qui divise le monde du sport et la société américaine depuis plusieurs semaines.

La NFL nie tout ordre

"Chaque membre de la communauté NFL a un énorme respect pour notre pays, notre drapeau, notre hymne et nos soldats", a simplement annoncé un communiqué conjointement rédigé par la NFL et le syndicat des joueurs.

Le commissaire de la NFL, Roger Goodell, a pour sa part annoncé que la ligue n'a pas cherché à faire promettre aux joueurs de se lever pendant l'hymne. "Nous n'avons pas demandé ça", a-t-il indiqué.

A lire aussi >> VIDEO. Un joueur de NFL ému aux larmes en répondant à Donald Trump

M. Trump a appelé lundi la NFL à suspendre les joueurs qui s'agenouillent pendant l'hymne. Le règlement de la ligue indique que les joueurs "devraient" se lever pendant le "Star-Spangled Banner", mais ne rend pas cela obligatoire.

VIDEO. Nasser Al-Khelaïfi "est d'une totale sérénité" selon son avocat

AG avec l'AFP