RMC Sport

Biathlon (Antholz): le relais français vainqueur au sprint devant la Norvège

Le quatuor tricolore s'est imposé au sprint ce samedi sur le relais d'Antholz-Anterselva, en Italie. Emilien Jacquelin a dominé le Norvégien Johannes Boe dans le final.

Superbe! Au terme d'un sprint fantastique, Emilien Jacquelin a devancé Johannes Boe et offert à la France la victoire sur le relais masculin d'Antholz-Anterselva ce samedi. Encore une fois, les Bleus ont dominé la Norvège mais que cela fut dur face à l’armada scandinave composée des quatre leaders du classement général de la Coupe du monde.

Ce deuxième succès consécutif après celui décroché à Oberhof la semaine passée prolonge encore le beau week-end transalpin de la délégation tricolore après la troisième place de Quentin Fillon-Maillet sur l'individuel et la victoire de Julia Simon sur la mass-start féminine. La Russie termine troisième et l'Allemagne a fini au pied du podium.

Jacquelin remporte encore son duel contre Boe

Malgré neuf pioches, les Bleus ont tenu bon et profité des erreurs des scandinaves pour rester dans le coup tout au long de la course. Mieux, le quatuor français (Guigonnat, Fillon-Maillet, Desthieux et Jacquelin) a bénéficié des fautes de son rival scandinave (neuf pioches et un tour de pénalité). Et notamment Emilien Jacquelin face à Johannes Boe.

En profitant de l'erreur du cadet des frangins Boe, couplée à son propre sans-faute, sur le tir debout, le dernier relayeur français a rejoint le Norvégien lors de la dernière boucle de la course. Et comme à Oberhof la semaine passée, le Tricolore a réussi à sauter son adversaire dans le final.

Johannes Boe a craqué dans les derniers hectomètres. Le numéro un mondial n'a pas été capable de tenir le rythme face à l'accélération décisive du Français dans la dernière montée. 

"Toute l’équipe a fait un très bon relais. On savait que l’on était bien après le troisième passage de relais. C’est la première fois que nous gagnons deux fois de suite. On avait vraiment une belle équipe, s'est réjoui Emilien Jacquelin auprès de la chaîne Eurosport. Qu’elle que soit la composition de l’équipe, on sait que l’on peut se battre pour la victoire. A chaque fois que je suis avec Johannes Boe dans le dernier tour, je veux me battre avec lui parce que c’est le meilleur. J’ai tout donné. […] C’était difficile sans le public mais j’ai eu l’impression qu’il était là aujourd’hui et cela m’a fait du bien."

Après deux premières courses difficiles pour l'après-Fourcade, l'équipe de France s'est parfaitement reprise lors des deux relais suivants. Avec deux victoires consécutives, les Bleus ont frappé un grand coup à un peu moins d'un mois des Mondiaux de biathlon à Pokljuka (du 12 au 21 février) en Slovénie. De quoi faire le plein de confiance.

RMC Sport