RMC Sport

Soupçons de corruption: Martin Fourcade ne veut pas récupérer la médaille d'or des JO 2010

Quintuple champion olympique, Martin Fourcade a commenté les révélations du Monde sur le système de corruption qui aurait été mis en place au sein de la Fédération internationale pour protéger les intérêts de la Russie et cacher des cas de dopage.

"C’est un vrai choc pour moi. Un vrai choc pour l’ensemble du monde de biathlon, ce sont des révélations qui sont graves." Quintuple champion olympique, Martin Fourcade a réagi ce vendredi aux révélations du Monde, qui a dévoilé mercredi un rapport confidentiel de l'Agence mondiale antidopage (AMA) montrant que celle-ci soupçonnait un possible système de corruption au sein de la Fédération internationale de biathlon (IBU) afin de cacher des cas de dopage et protéger les intérêts de la Russie. 

Autrement dit, la Russie aurait "acheté le biathlon", ce qui aurait permis à des athlètes russes de se doper sous protection de la Fédération internationale. Dans la tourmente, Anders Besseberg, le président de l’IBU a annoncé jeudi sa démission. Parallèlement, l'IBU a confirmé la "suspension provisoire" de sa secrétaire générale, l'Allemande Nicole Resch. 

"J’ai un devoir de réserve par rapport à l’enquête et je le respecterai. Si ces révélations devaient être confirmées, ce serait un vrai coup dur pour le biathlon, c’est une vraie bombe pour le sport", a déclaré Fourcade, chantre de la lutte antidopage.

"Ça pose des questions sur la gouvernance de la lutte antidopage parce que ce n’est pas normal que deux personnes à elles seules puissent falsifier des tests antidopage", a-t-il ajouté, en référence aux soupçons de corruption qui pèsent sur Besseberg et Resch.

"Si les faits sont avérés, je souhaite qu'Ustyugov perde sa médaille d’or"

Martin Fourcade s’est également prononcé sur la possibilité de récupérer une potentielle sixième médaille d’or olympique si le Russe Evgeny Ustyugov, couronné d’or sur la mass-start à Vancouver (JO 2010) devant lui et aujourd’hui au cœur du scandale, venait à perdre sa médaille d’or. Selon Le Monde, "une procédure pour dopage" a été ouverte à l'encontre du Russe à la demande de l'AMA. 

"Je suis heureux d’être vice-champion olympique à Vancouver, c’est une grande fierté pour moi et une partie de mon histoire que je ne veux pas renier ou changer, c’est ça qui m’a permis d’être ce que je suis aujourd’hui", a commenté Fourcade. "Si j’avais remporté cette médaille d’or à Vancouver, je ne sais pas si j’aurais eu la même carrière et si je me serais autant mobilisé pour aller chercher ce titre à Sotchi, je ne sais pas si j’aurais encore été sur les pistes à Pyeongchang", a-t-il développé.

"Aujourd’hui, ça fait partie de mon histoire, c’est inscrit en moi et je ne souhaite en aucun cas changer la couleur de cette médaille. Ensuite si les faits sont avérés, je souhaite que Evgeny Ustyugov perde sa médaille d’or", a ajouté le Catalan, reparti de Corée du Sud en février avec trois médailles d'or au compteur (poursuite, mass-start et relais mixte).

A lire aussi >> "Les JO 2022, ça me paraît loin", avoue Martin Fourcade

RR avec JR