RMC Sport

Julie Pomagalski, championne du monde de snowboard, est morte dans une avalanche

Julie Pomagalski, à Bad Gastein (Autriche) le 21 décembre 2006

Julie Pomagalski, à Bad Gastein (Autriche) le 21 décembre 2006 - A.JOSCH / AFP

Julie Pomagalski, 40 ans, est morte ce mardi dans une avalanche en Suisse. Elle avait été sacrée championne du monde de snowboardcross en 1999. Une autre victime a péri dans l'accident.

L'avalanche meurtrière a emporté une des championnes du sport français. Julie Pomagalski est morte ce mardi à l'âge de 40 ans, ensevelie après la chute d'une plaque de neige dans les montagnes suisses, comme le rapporte Le Dauphiné. En 1999, elle avait été sacrée championne du monde de snowboardcross.

Le Comité national olympique et sportif français a adressé ses condoléances dans un message publié sur Twitter: "Toutes les pensées de l'équipe de France Olympique et du CNOSF vont à la famille de Julie Pomagalski, à ses proches, à la Fédération française de ski. La disparition tragique de Julie, championne du monde de snowboard et Olympienne, laisse l'équipe de France olympique en deuil de l'une des siennes".

L'accident, survenu dans l'Unteralptal, a fait une autre victime: Bruno Cutelli, guide et sauveteur dans les Alpes. Lui et Julie Pomagalski faisaient partie d'un groupe de quatre freeriders français au moment de l'avalanche, selon les premiers éléments de l'enquête communiqués par la police locale. Le rapport indique que les causes de la chute de la plaque de neige sont "encore inconnues".

Outre les deux victimes, qui n'ont pu être sauvées par les services de secours, une troisième personne a été blessée. Elle a été transportée à l'hôpital.

Neuf victoires et le gros globe en Coupe du monde

Petite-fille de Jean Pomagalski, fondateur du fabriquant de remontées mécaniques Poma, Julie Pomagalski était à la retraite sportive depuis 2007. Outre son sacre en 1999, la snowboardeuse française avait aussi obtenu l'argent aux championnats du monde en 2003. Elle avait également décroché neuf victoires et le gros globe en Coupe du monde (2004). Aux Jeux olympiques, elle avait fait 6e du géant parallèle et 23e du cross en 2002 (à Salt Lake City) et en 2006 (à Turin). Depuis, elle menait des activités à la station de ski de Méribel.

Le snowboardcross français est ainsi orphelin de ses deux championnes du monde sacrées en individuel. Karine Ruby, qui avait triomphé en 1997, 2001 et 2003, mais aussi aux Jeux olympiques de 1998, avait perdu la vie en 2009 dans un accident de ski.

https://twitter.com/julien_absalon Julien Absalon Journaliste RMC Sport