RMC Sport

Pinturault, c'est géant ! Le premier Français vainqueur du gros globe depuis 1997

Vainqueur du géant des finales de Lenzerheide (Suisse) ce samedi, le Français Alexis Pinturault a fait coup double en remportant le globe de la discipline et surtout le gros globe de cristal, consacrant le vainqueur du classement général de la Coupe du monde. Ce qui n’était plus arrivé à un Français depuis 1997.

Alexis Pinturault est un géant ! Le skieur français a remporté ce samedi, le jour de ses trente ans, la Coupe du monde de ski alpin, devenant le premier Français à s'adjuger le gros globe de cristal depuis 1997. "C’est juste sensationnel, a confié le héros sur RMC. Il y avait beaucoup d’émotions. Après Kransjka Gora, c’était difficile. Je savais que tout allait se jouer sur la finale et qu’il fallait revenir aux bases. Je me suis trouvé relativement serein, beaucoup plus que la semaine dernière. C’est l’une des meilleures manières de finir la saison avec une victoire qui me permet d’aller chercher ces deux globes. "

Le skieur de Moûtiers (Savoie) a remporté le titre avec la manière en s'adjugeant la victoire lors du slalom géant de Lenzerheide (Suisse). Il devance désormais le Suisse Marco Odermatt de 107 points et ne peut plus être rejoint au classement de la Coupe du monde avant la dernière épreuve (un slalom) dimanche. "C’est énorme ! On est tous en train de chialer dans l’aire d’arrivée, a commenté sur RMC le DTN Fabien Saguez. Ça fait 15 ans qu’on construit. Ça fait deux, trois semaines qu’on ne dort plus. Odermatt revenait à fond. Alexis avait été marqué après les Mondiaux. On le sentait bien ces derniers jours. Aujourd’hui, il a géré la pression de façon phénoménale."

"Ça nous enlève un grand poids. Il avait une grosse pression. Il a assumé. Il a gagné de la plus belle des manières", a réagi le père du champion français, Claude Pinturault, toujours à notre antenne.

Le père d'Alexis Pinturault: "Je ne l’ai pas senti douter"

Deuxième de la Coupe du monde en 2019 et en 2020, Pinturault devient à 30 ans le quatrième skieur tricolore à décrocher le titre après Jean-Claude Killy (1967 et 1968), Michèle Jacot (1970) et Luc Alphand, le dernier, en 1997. Il a bénéficié de l'annulation en raison du mauvais temps dans le canton des Grisons de plusieurs épreuves prévues à Lenzerheide, dont la descente et le Super-G, qui auraient pu profiter à Odermatt et à sa vitesse supérieure.

"A la décharge d’Odermatt, il lui a manqué deux descentes et un super-G. La chance a tourné en faveur d’Alexis cette fois. Je ne l’ai pas senti spécialement douter", a ajouté le paternel. Le Suisse n'a pu faire mieux que 11e samedi à 1"28 de son rival français. Sa victoire permet également à Pinturault de remporter le petit globe de la Coupe du monde de Géant.

"Il avait été très abattu par ce qu’il s’est passé aux Mondiaux. Ça l’avait marqué. A Bransko et à Kranjska Gora, il n’avait pas manqué grand-chose. Là, sur les finales, ça revient à la juste place. C’est celui qui a gagné le plus de géants ces trois dernières années. (Son message pour Alexis ?) J’irai lui dire moi-même !"

QM