RMC Sport

Courchevel : retrouvailles au sommet pour Worley ?

Tessa Worley, victime d’une grave blessure en décembre 2013 à Courchevel, retrouve ce dimanche la piste savoyarde pour le géant féminin (10h30 et 13h30). L’occasion idéale pour la skieuse du Grand-Bornand de retrouver le chemin du succès, après deux années sans le moindre podium.

Courchevel retrouve enfin Tessa Worley. Deux ans après sa rupture du ligament croisé du genou droit, provoquée par une chute lors de la première manche du slalom, la skieuse du Grand-Bornand est de retour dans la station savoyarde pour le slalom géant de ce dimanche (10h30-13h30). Enfin à peu de choses près. Car depuis sa blessure, la championne du monde de la discipline (Schladming 2013) n’est plus vraiment la même.

La Puce d’Annemasse, qui compte13 podiums en Coupe du monde, dont 8 succès, n’est plus remontée sur la boîte depuis sa victoire au géant de Saint- Moritz, le 14 décembre 2013. Trois jours avant sa lourde chute. « Son ski n’est pas aussi évolué qu’avant, ça verrouille encore un peu, constate le DT, Fabien Saguez. C’est logique, il faut qu’elle regagne de la confiance. Elle a besoin de valider les choses étape par étape. »

Worley : « Je fais partie des meilleures mais… »

Quatrième du géant d'Are, cinquième à Aspen et Sölden, la skieuse de 26 ans estime qu’elle doit tout simplement se lâcher : « Il faut que j’aille chercher une petite flamme. Il faut que je sorte de ma zone de confort, il faut aller chercher des nouvelles sensations pour passer ce cap. Sur les trois derniers géants j’ai eu la sensation que le ski était en place mais que je ne m’en servais pas complètement et qu’il fallait une prise de risque supplémentaire. J’avais besoin de me rassurer sur mon ski, c’est fait. Je vois que je fais partie des meilleurs mais je ne mets tout ce que je suis capable de mettre. Maintenant que je suis rassurée, je dois y aller à fond. Le niveau d’engagement est élevé chez la concurrence donc moi aussi je dois élever le mien. »

Saguez : « Une opportunité de gagner »

Anthony Séchaud, directeur des équipes de France féminines de ski alpin, est particulièrement raccord : « Il lui manque encore ces niveaux d’engagement sur l’ensemble de la manche lors d’une ou deux manches pour aller chercher le podium. Elle a toujours des protections sur ses prises de vitesse. » Et il y croit : « Ce qu’elle met en place est construit, plus en place, plus déterminé et posé. Elle a toutes les cartes en main pour faire un podium voire plus. » Tout aussi optimiste, Saguez n’exclut pas non plus un succès ce dimanche : « Je pense que, bientôt, elle va se remettre à skier comme avant. Elle est en bonne route. Courchevel, c’est une opportunité de gagner, a minima de faire un podium. » De quoi se réconcilier avec la vallée de la Tarentaise.

J.B. avec G.Q.