RMC Sport

Mondiaux de ski : Kriechmayr encore titré, pas de médaille française en descente

Déjà vainqueur du super-G, l'Autrichien Vincent Kriechmayr a dominé la descente à Cortina d'Ampezzo pour un petit centième devant l'Allemand Andreas Sander.

Après deux courses masculines, Vincent Kriechmayr est bien l'homme de ces Mondiaux à Cortina d'Ampezzo. Vainqueur du super-G jeudi, l'Autrichien a bissé dimanche en dominant la descente sur la piste Vertigine.

Dossard 1 sur le dos, Kriechmayr (29 ans) a fait la différence sur le tronçon intermédiaire de la piste en trouvant les trajectoires les plus courtes dans la pente italienne. Comme lors du super-G, un Allemand lui a ensuite donné des sueurs froides. Andreas Sander (dossard 2) a échoué à un minuscule centième de l'Autrichien.

Mais à l'inverse du super-G, ce n'est pas un Français qui accompagnera le duo germanophone sur le podium. Le Suisse Beat Feuz termine troisième, à 17 centièmes après une superbe course. Titré sur la descente et le super-G, Kriechmayr est le premier skieur à réaliser un tel doublé depuis Bode Miller en 2005, là aussi en Italie, à Bormio.

Allègre septième, frayeur pour Muzaton

Les Tricolores ont concédé énormément de temps en milieu de parcours, trop pour rêver d'imiter Alexis Pinturault, médaillé de bronze jeudi. À l'arrivée, Nils Allègre termine septième (+0''97), loin devant le vétéran Johan Clarey (16e, à 1''50) et Matthieu Bailet (23e, à 2''43, après 27 dossards).

Dernier tricolore en lice, Maxence Muzaton a abandonné, non sans se faire une énorme frayeur. Le natif d'Épernay a heurté la neige après un mouvement de terrain avant de réussir à se rétablir pour atterir... dos à la pente. Mais le Français semble s'être fait mal à un genou.

Lundi, le clan tricolore espère ajouter une voire deux médailles avec les combinés masculin et féminin. Champion du monde en titre, Alexis Pinturault est le grand favori et Victor Muffat-Jeandet rêve aussi de s'inviter sur le podium.

SSa