RMC Sport

Mondiaux de ski : un cas de Covid-19 dans le staff de Pinturault

Le Français Alexis Pinturault, lors du slalom du combiné aux Championnats du monde, le 11 février 2019 à Are (Suède)

Le Français Alexis Pinturault, lors du slalom du combiné aux Championnats du monde, le 11 février 2019 à Are (Suède) - Fabrice COFFRINI © 2019 AFP

En marge des Mondiaux de ski alpin de Cortina d'Ampezzo, un membre du staff d'Alexis Pinturault a été testé positif au Covid 19 juste après les slaloms de Chamonix qui se sont déroulés les 30 et 31 janvier.

Ce test positif concerne un technicien de la marque Head, le préparateur en chef du matériel du numéro 1 mondial. "Il a fini sa quarantaine hier en Autriche et si les tests qu'il va passer ces jours-ci sont négatifs, il sera à Cortina comme prévu pour la technique et le combiné alpin, explique David Chastan, chef des équipes de France masculines. Par précaution on va prendre le temps. Il ne viendra que si on est sûrs et que ça ne craint rien, pour les épreuves techniques et éventuellement le combiné alpin."

La participation de Pinturault pas remise en question


Lui-même contaminé par le Covid-19 au printemps dernier Alexis Pinturault est malgré tout très régulièrement testé, tous les trois jours comme les autres membres de l'équipe de France selon les protocoles très précis, et vérifierait régulièrement par le biais de prises de sang la présence d'anticorps dans son organisme.

Ce cas positif ne remet pas en question la participation de Pinturault aux courses des championnats du monde. Il sera bien au départ jeudi du Super-G, avant le combiné de lundi et les épreuves techniques en fin de semaine prochaine.

Il y a plusieurs cas connus de Covid-19 depuis le début de l'hiver en Coupe du Monde. Les Russes avaient par exemple été écartés du géant de Sölden en octobre. Idem pour les Suédoises lors des slaloms de Levi en Finlande au mois de novembre. En janvier, c'est carrément le patron de la Coupe du Monde masculine Marcus Waldner qui avait été testé positif, sans conséquences pour le bon déroulement de la compétition. De même, à Adelboden, le chef d'équipe autrichien avait été testé positif selon David Chastan, sans que cela n'ait d'impact sur la participation de ses skieurs aux deux slaloms géants et au slalom organisés dans la station suisse.

Arnaud Souque