RMC Sport

Val d’Isère (slalom): Grange, le retour de l’ambition

Champion du monde de slalom pour la deuxième fois de sa carrière en début d’année, Jean-Baptiste Grange effectue sa rentrée ce dimanche avec le slalom de Val d’Isère (9h30, 12h30). Celui qui n’a plus connu de podium en Coupe du monde depuis 2011 espère revenir titiller les meilleurs.

Il restera l’une des plus belles histoires sportives de l’année 2015. Phénix des cimes, Jean-Baptiste Grange avait surpris tout son monde en février dernier en renaissant au meilleur des moments. Sous la neige abondante de Beaver Creek, aux Etats-Unis, le Français avait maté la piste, les conditions dantesques et ses adversaires pour s’offrir un improbable deuxième titre de champion du monde de slalom quatre ans après son premier sacre en 2011. Quatre ans, aussi, après son dernier podium en Coupe du monde.

C’était à Bansko, en Bulgarie, pour une troisième place glanée un mois après son succès dans le slalom de Schladming (Autriche). Depuis, le skieur de Valloire n’a plus goûté aux joies d’une « boîte » en Coupe du monde. Une éternité pour celui qui compte neuf victoires (huit slaloms et un combiné) sur le circuit planétaire. Mais le titre mondial est passé par là. Et ça permet d’oublier les déboires. « Je préfère ça plutôt que d’avoir un podium en quatre ans mais de ne pas être champion du monde, s’en amuse Grange. Mais c’est sûr que je me suis entrainé pour être encore meilleur et pour remonter sur le devant de la scène. »

« Envie d’aller chercher devant »

Avec son sacre mondial, le garçon a redécouvert l’ambition. A 31 ans, celui qui effectue sa rentrée ce dimanche à Val d’Isère – l’épreuve de Levi (Finlande) prévue début novembre avait été annulée pour cause de manque de neige – espère retrouver enfin sa régularité au sommet. Faire mieux qu’une saison dernière au cours de laquelle il n’a intégré le top 10 qu’à cinq reprises en neuf slaloms, avec une sixième place à Adelboden (Suisse) en meilleur résultat. Un défi qu’il devra relever avec dans le dos la pancarte de champion du monde.

« Le statut, je l’avais déjà, rappelle le Français. C’est la deuxième fois que je suis champion du monde. Mais je ne me mets pas de pression par rapport à cela. La seule chose dont j’ai envie, c’est de bien rentrer dans ma saison, de skier, de me lâcher et de faire de belles manches. Cela va vraiment être l’objectif cette saison. Si tu pars dans cet état d’esprit, il y a déjà une partie du boulot qui est fait. Mais forcément, dans l’évolution de mes trois dernières saisons, j’ai envie d’aller chercher devant. » Il a le talent pour. Un jour de février dernier l’a rappelé avec éclat.

A lire sur le même sujet :

>> Val d'Isère (géant) : Hirscher ne lâche pas son trône, Muffat-Jeandet se place encore

>> Mondiaux de ski : Grange, une surprise en or

>> Méribel : comment JB Grange est redescendu de son nuage

A.H. avec G.Q. à Val d'Isère