RMC Sport

Val d’Isère (géant): Hirscher ne lâche pas son trône, Muffat-Jeandet se place encore

Meilleur temps de la première manche, Marcel Hirscher a encore écrasé la concurrence dans la seconde pour remporter ce samedi le géant de Val d’Isère. Sa cinquième victoire, un record, sur la Face de Bellevarde. Déjà sur le podium à Beaver Creek, le Français Victor Muffat-Jeandet prend la troisième place.

Dans l’histoire de la Face de Bellevarde, il n’a désormais plus aucun compagnon. Déjà vainqueur du géant du « critérium de la première neige » en 2009, 2012 et 2013, et du slalom en 2010, Marcel Hirscher a signé ce samedi un cinquième succès à Val d’Isère en remportant le géant devant l’Allemand Felix Neureuther et le Français Victor Muffat-Jeandet. Personne n’a jamais fait aussi bien dans la station française. Pour s’offrir son quatrième géant sur la Face, autant que le Suisse Michael von Grünigen (mais ce dernier en avait partagé un avec Hermann Maier), l’Autrichien n’a pas tremblé.

Meilleur temps de la première manche, idem sur la seconde et un écart final de 1’'29 qui raconte l’insolente domination du quadruple lauréat en titre du gros globe de cristal, dont le palmarès affiche désormais 34 succès en Coupe du monde. Troisième du géant d’ouverture à Sölden (Autriche) puis vainqueur le week-end dernier à Beaver Creek (Etats-Unis), Hirscher confirme son statut de leader de la Coupe du monde de la spécialité – qu’il a déjà remportée en 2012 et 2015 – et de leader du général.

Muffat-Jeandet reste sur la boîte

Derrière l’intouchable patron, Neureuther aura su profiter d’une belle seconde manche et de quelques erreurs (Thomas Fanara et Henrik Kristoffersen, 4e et 2e de la première, sont tombés sur le même mouvement de terrain) pour s’offrir son premier podium de la saison. Comme à Beaver Creek, où il avait terminé deuxième derrière Hirscher, le cocorico du jour vient de Victor Muffat-Jeandet. Troisième de la première manche, le Français a fait le métier en seconde pour garder sa place sur la boîte (à 1''58).

« Ça montre que le week-end dernier n’était pas un coup d’éclat, que le ski est en place et que je peux continuer à travailler là-dessus, explique l'intéressé. La régularité a toujours été ma marque de fabrique et c’est satisfaisant de voir qu’il y a peut-être la régularité un cran au-dessus. C’est génial. Mais dans le ski, il faut se remettre en question tous les week-ends. Il faut retirer tout le positif, profiter et mettre tout ça dans un coin de la tête pour avancer. » En grande forme en ce début de saison, Muffat-Jeandet a bien mérité sa place de dauphin de l’Autrichien au classement de la spécialité. Reste désormais à aller chercher un premier succès en Coupe du monde. Il en aura l’occasion le week-end prochain avec le quatrième géant de la saison à Alta Badia, en Italie.

A lire sur le même sujet :

>> Beaver Creek (géant) : Hirscher contrôle, Muffat-Jeandet deuxième

>> Beaver Creek (super-G) : première pour Hirscher, Théaux au pied du podium

>> Val d'Isère : Pinturault renonce au géant

la rédaction avec G.Q. à Val d'Isère